Tour de France 2012 : Pierre Rolland au sommet de la 11e étape

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Tracé du Tour
Les cinq derniers articles


Interprojet
avant 2011
2013 après

12 juillet 2012. – Les étapes de montagne réussissent aux français ; après la victoire de Thomas Voeckler hier à Bellegarde-sur-Valserine, c'est son coéquipier Pierre Rolland qui décroche la victoire au sommet de la montée de La Toussuire. Une étape violente qui aura bouleversé le classement général où Cadel Evans descend à la 4e place, tandis que Christopher Froome s'empare de la 2e place. Au classement du maillot blanc, Thibaut Pinot gagne du terrain sur Tejay van Garderen ; pas de changement pour le maillot vert. Au classement du maillot à pois rouges, le suédois Fredrik Kessiakoff repasse en tête, suivi par Pierre Rolland et Chris Anker Sorensen. Pour le classement par équipe, l'équipe RadioShack-Nissan creuse l'écart avec l'équipe Sky.

Profil de l'étape

Parcours[modifier | modifier le wikicode]

Le peloton parcours aujourd'hui une étape courte (148 km) entre Albertville et La Toussuire - Les Sybelles, mais violente, avec deux cols classés en hors-catégorie : le col de la Madeleine (1 993 m) au kilomètre 40, puis le col de la Croix de Fer (2 067 m) au kilomètre 93, via le col du Glandon. Après une courte descente, les coureurs remontent sur le col du Mollard (1 638 m), classé en catégorie 2, au kilomètre 113. Après le descente dans la vallée, vient la montée finale sur La Toussuire (1 705 m), classée en catégorie 1.

Déroulement[modifier | modifier le wikicode]

Dans l'étape menant vers La Toussuire, c'est une échappée d'une trentaine de coureurs qui aborde les premières pentes du col de la Madeleine. Cependant, les pentes du col ont vites faits de faire le tri dans les coureurs ; ainsi, la course s'organise entre un groupe de tête de 7 coureurs, suivis par plusieurs groupes de poursuivants, le peloton explose également, avec la formation d'un gruppetto où l'on retrouve entre-autres Tyler Farrar et Mark Cavendish. À l'avant, les poursuivants contre-attaques et grossissent progressivement le groupe de tête qui atteint le nombre maximal de 28 coureurs où l'on retrouve Moinard (BMC), Horner (RNT), Kern (EUC), Malacarne (EUC), Rolland (EUC), Izagirre (EUS), Scarponi (LAM), Marzano (LAM), Basso (LIQ), Koren (LIQ), Martin (GRS), Kadri (ALM), Riblon (ALM), Bouet (ALM), Feillu (SAU), Hoogerland (VCD), Trofimov (KAT), Kruijswijk (RAB), Ten Dam (RAB), Valverde (MOV), Kyryienka (MOV), Sorensen (STB), Kessiakoff (AST), Keserlovski (AST), Vinokourov (AST), Leipheimer, Velits (OPQ) et Weening (ARG). Peter Velits passe en tête au col de la Madeleine, devançant une échappée dont le rythme est défini par les coureurs de l'équipe Europcar qui franchit le col avec 2 min 55 s d'avance sur le groupe Maillot jaune.

Peu avant le sommet du col de la Madeleine, Peter Sagan attaque et tente de rejoindre le groupe des échappées dans la descente à l'aide d'un coéquipier, dans l'espoir de gagner des points au sprint intermédiaire, mais l'avance du groupe de tête est trop importante et le coureur slovaque abandonne. Velits et Kessiakoff tentent de creuser l'écart avec les échappés, mais sont rattrapés dans l'ascension du col de la Croix de Fer. Le groupe de tête se disperse en raison du rythme soutenu imposé par Christophe Kern et n'est plus réduit qu'à 7 coureurs. Pierre Rolland tente de passer en tête du col, mais est devancé par Kessiakoff. Dans cette ascension, Cadel Evans attaque, mais ne parvient pas à contrer durablement le rythme soutenu des Sky (20 s d'écart maximal) et est absorbé dans le groupe maillot jaune, réduit à moins de 10 coureurs, à 5 km du sommet. Dans la montée du col du Mollard, la tête de la course est réduite à Rolland, Kiryienka et Kiserlovski, pris en chasse par Sorensen qui rejoint le trio dans le bas de la descente du col, franchit en premier par Pierre Rolland. Dans cette descente, le coureur français chute à 26 km de l'arrivée, mais sans gravité, et rejoint rapidement ses compagnons d'échappée.

Dans la montée finale vers La Toussuire, les échappés disposent encore de 3 minutes d'avance sur le groupe maillot jaune. Pierre Rolland tente plusieurs attaques pour contrer le retour inéluctable de ce dernier et réussi à partir seul à l'avant à 11 km de l'arrivée. Dans le groupe maillot jaune, Vincenzo Nibali part à l'attaque, à la suite de l'attaque de Jurgen van den Broeck, Thibaut Pinot et Janez Brajkovic. Le quatuor est cependant rejoint par un groupe maillot jaune qui lâche Cadel Evans et Tejay van Garderen. Christopher Froome se lance à son tour à l'attaque, seul Pinot parvient à le suivre, mais le coureur britannique doit briser son élan pour attendre son leader Bradley Wiggins qui n'a pas pu suivre, laissant le jeune français seul en chasse vers la tête de la course. Pierre Rolland parvient seul sur l'arrivée avec plus de 55 secondes sur ses poursuivants, où Froome et Pinot font le sprint pour la seconde place.

Classements[modifier | modifier le wikicode]

Étape[modifier | modifier le wikicode]

1. Flag of France.svg France Pierre Rolland Europcar en 4 h 43 min 54 s
2. Flag of France.svg France Thibaut Pinot FDJ-BigMat + 55 s
3. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Christopher Froome Sky 55 s
4. Flag of Belgium (civil).svg Belgique Jurgen van den Broeck Lotto-Belisol 57 s
5. Flag of Italy.svg Italie Vincenzo Nibali Liquigas-Cannondale 57 s
6. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Bradley Wiggins Sky 57 s
7. Flag of Denmark.svg Danemark Chris Anker Sorensen Saxo Bank-Tinkoff Bank 1 min 8 s
8. Flag of Slovenia.svg Slovénie Janez Brajkovic Astana 1 min 58 s
9. Flag of Belarus.svg Biélorussie Vasili Kiryenka Movistar 2 min 13 s
10. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg Fränk Schleck RadioShack-Nissan 2 min 23 s

Général[modifier | modifier le wikicode]

1. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Bradley Wiggins Sky en 48 h 43 min 53 s
2. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Christopher Froome Sky + 2 min 5 s
3. Flag of Italy.svg Italie Vincenzo Nibali Liquigas Cannondale 2 min 23 s
4. Flag of Australia.svg Australie Cadel Evans BMC Racing 3 min 19 s
5. Flag of Belgium (civil).svg Belgique Jurgen Van Den Broeck Lotto-Belisol 4 min 48 s
6. Espagne Espagne Haimar Zubeldia RadioShack-Nissan 6 min 15 s
7. Flag of the United States.svg États-Unis Tejay van Garderen BMC Racing 6 min 57 s
8. Flag of Slovenia.svg Slovénie Janez Brajkovic Astana 7 min 30 s
9. Flag of France.svg France Pierre Rolland Europcar 8 min 31 s
10. Flag of France.svg France Thibaut Pinot FDJ-BigMat 8 min 51 s

Points[modifier | modifier le wikicode]

1. Flag of Slovakia.svg Slovaquie Peter Sagan Liquigas-Cannondale 232 pts
2. Flag of Australia.svg Australie Matthew Goss Orica-GreenEDGE 205 pts
3. Flag of Germany.svg Allemagne André Greipel Lotto-Belisol 172 pts

Montagne[modifier | modifier le wikicode]

1. Flag of Sweden.svg Suède Fredrik Kessiakoff Astana 66 pts
2. Flag of France.svg France Pierre Rolland Europcar 55 pts
3. Flag of Denmark.svg Danemark Chris Anker Sorensen Saxo Bank-Tinkoff Bank 39 pts

Jeune[modifier | modifier le wikicode]

1. Flag of the United States.svg États-Unis Tejay van Garderen BMC Racing en 48 h 50 min 50 s
2. Flag of France.svg France Thibaut Pinot FDJ-BigMat + 1 min 54 s
3. Flag of Estonia.svg Estonie Rein Taaramäe Cofidis 23 min 50 s

Équipe[modifier | modifier le wikicode]

1. Flag of Luxembourg.svg Luxembourg RadioShack-Nissan en 146 h 24 min 13 s
2. Flag of the United Kingdom.svg Royaume-Uni Sky + 12 min 31 s
3. Flag of Kazakhstan.svg Kazakhstan Astana 31 min 59 s

Combativité[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]