Taser France perd son procès en diffamation contre Olivier Besancenot

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Olivier Besancenot - Meeting in Toulouse for the 2007 French presidential election 0095 2007-04-20 cropped.jpg

24 novembre 2008. – Aujourd'hui, le tribunal de grande instance de Paris rendait son verdict sur le conflit entre Taser France et Olivier Besancenot (leader de la LCR). En effet la société vendeuse d'armes non létales avait attaqué le leader trotskiste pour diffamation car il avait écrit sur son blog en 2007 que le Taser avait fait 150 morts aux États-Unis et au Canada

Le tribunal a statué en faveur de Besancenot estimant qu'il avait « conservé à ses propos une suffisante prudence » et qu'au moment des faits, « il participait, en sa qualité de responsable d'un parti politique au nom duquel il venait d'être candidat à l'élection présidentielle, au débat démocratique » bien que ce dernier n'ait pas réussi à avoir suffisamment de preuve pour étayer ses propos.

C'est la deuxième fois que Taser perd son procès contre l'homme politique. Des soupçons pèsent aussi sur Antoine Di Zazzo PDG de Taser France qui est accusé d'avoir espionné Olivier Besancenot.


Sources