Russie : Daria Douguina, la fille d'Alexandre Douguine, tuée dans un attentat

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
La journaliste Daria Dougina.
La journaliste Daria Dougina (2022).

Publié le 22 août 2022
À Bolchie Viaziomy (Odintsovsky, Russie), un village situé à 40 kilomètres de Moscou, la journaliste Daria Douguina, fille d'Alexandre Douguine, a été tuée dans un attentat à la voiture piégée le 20 août entre 21 heures et 22 heures. Avant l'explosion, la jeune femme et son père ont participé au festival littéraire et musical « Tradition » à Zakharovo, pendant lequel un engin explosif a été placé dans le véhicule du père laissé sans surveillance sur un parking dont les caméras étaient en pannes depuis deux semaines.

À la fin de sa conférence, Alexandre Douguine a décidé de changer de voiture, laissant sa voiture à sa fille, tandis qu'il est monté dans une seconde voiture. Lors de son trajet sur la double voie « Mozhaisk » la voiture de Daria Douguina a explosé avant de quitter la route et s'arrêter en prenant feu. Alexandre Douguine qui suivait derrière est resté impuissant devant la carcasse en flammes en attendant les secours qui n'ont pu que constater le décès de sa fille.

D'après Denis Strelkov, on ne sait pas qui était la cible de l'auteur entre la fille ou le père.

La fille, Daria Douguina, 29 ans, était présentatrice sur la chaîne de télévision Tsargrad TV et la rédactrice en chef du site web United World International qui avait suggéré que l'Ukraine « périrait si elle était admise à l'Otan ». Elle était favorable à la guerre en Ukraine. Suite à l'invasion russe, elle a fait partie des personnes sanctionnées en mars 2022 par les États-Unis et le Royaume-Uni.

Le père, Alexandre Douguine, 60 ans, est surnommé Raspoutine. C'est un écrivain tellement nationaliste que le président de la Russie, Vladimir Poutine ne le fréquente pas même si ils partagent certaines idées. Après les événements d'Odessa de 2014, Alexandre Douguine avait dit qu'il fallait « tuer tous les Ukrainiens » et militait publiquement depuis pour la guerre en Ukraine. Approuvant l'annexion russe de la Crimée, il a été visé par les sanctions de l'Union européenne. Ces dernières années, plusieurs de ses ouvrages, comme Ukraine. Ma guerre. Journal géopolitique et Revanche eurasiatique de la Russie avaient été interdit par l'Ukraine. Certains adversaires politiques souhaitent tuer Alexandre Douguine.

Vraisemblablement, le père et la fille étaient tout deux visés, mais en tout cas, l'auteur est certainement interne à la Russie d'après Nicolas Tenzer, enseignant à Sciences Po et pour Patrick Martin-Genier, cet attentat montre que « au sein même de la Russie » certains sont opposés à cette guerre en Ukraine. L'ancien membre de la Douma d'État russe, Ilya Ponomarev, vivant aujourd'hui en Ukraine, a affirmé que l'auteur de l'attaque est l'Armée nationale républicaine (ANR), un groupe clandestin travaillant à l'intérieur de la Russie et dédié au renversement de l'État russe.

Cet assassinat fait suite à deux autres attentats, celui contre le chef-adjoint de l'administration de Nova Kakhovka, Vitali Goura, qui a succombé à des tirs par balles le 6 août puis la tentative ratée dans la journée du 20 août contre Konstantin Ivaschenko, le maire pro-Kremlin de Marioupol.

Le conseiller présidentiel ukrainien, Mikhaïlo Podoliak, a martelé que « l'Ukraine n'a sans aucun doute rien à voir avec l'explosion d'hier, parce que nous ne sommes pas un État criminel ».

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews

avant Jour précédent

22 août 2022

Jour suivant avant