RCA : de graves violations des droits humains commises par la Séléka selon HRW

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Flag of the Central African Republic.svg
Hrw logo.svg

Des membres de la coalition rebelle Séléka, qui a renversé le président François Bozizé le 24 mars, ont commis des exécutions sommaires, des viols, des actes de torture et des pillages, souligne Human Rights Watch.

10 mai 2013. – Quand les rebelles se sont emparés de Bangui, ils se sont livrés à une frénésie de pillages, ont assassiné des civils, et violé des femmes, a rapporté Human Rights Watch, précisant qu’un grand nombre de ces meurtres ont été commis en ville et en plein jour.

« Si la coalition Séléka veut remédier aux abus commis par le précédent gouvernement, comme elle le prétend, elle devrait immédiatement mettre fin aux exactions atroces commises par ses propres membres [...] Le nouveau gouvernement devrait prouver son attachement à l'État de droit en ouvrant des enquêtes sur les attaques perpétrées contre des civils par les troupes de la Séléka, et poursuivre leurs auteurs en justice. »

— Daniel Bekele, directeur de la division Afrique à HRW

Human Rights Watch a précédemment révélé qu’en 2007, les forces armées fidèles au président Bozizé s'étaient livrées à des meurtres, des incendies d'habitations, des collectes illégales d'impôts, ainsi qu’au recrutement d'enfants utilisés comme soldats, entre autres violations des droits humains.

Human Rights Watch a établi qu'un grand nombre des meurtres commis par les rebelles de Séléka ont été commis à travers le pays, entre décembre 2012 et avril 2013.

Les autorités actuelles ont répondu à l’Ong que les exactions documentées avaient été commises par des membres de l’ancien régime ou par de « faux Séléka ».

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]


Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 10 mai 2013

Jour suivant avant