Premier jour de confinement en France : mardi 17 mars

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caduceus.svg
Sur le même sujet Flux Atom - Coronavirus (COVID-19).
Coronavirus (COVID-19)


17 mars 2020. – Le confinement national décrété hier soir a commencé ce midi en France et devra durer 15 jours jusqu'au 31 mars 2020 minimum, afin de mettre un terme à la pandémie du COVID-19 qui a tué 178 personnes en France.

Au micro de FranceInfo, ce mardi matin, la porte parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a prévenue que des amendes "seront mises en place très rapidement", en cas de non respect du confinement.

Pendant toute la matinée, les magasins alimentaires comme Picard surgelés, ont été vidés avant le début du confinement, et certains ont même dû fermer leurs portes, mais ce n’est que temporaire, selon le PDG de Picard surgelés qui dans la soirée a annoncé un retour à la normal en « fin de semaine ».

Vers 12h, à l'issue du Conseil des ministres du 17 mars 2020, le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner a autorisé quelques dérogations impératives au confinement domiciliaire. Peu après, Christophe Castaner, a twitté que le montant de l'amende « va être porté à 135€ ».

Selon le décret du 16 mars publié au Journal officiel le 17 mars et signé du Premier ministre Edouard Philippe et des ministres de la Santé et de l'Intérieur, Olivier Véran et Christophe Castaner, sont autorisés notamment les « déplacements brefs (...) liés aux besoins des animaux de compagnie ».

Dès midi et pendant 15 jours, partout en France, toute personne se déplaçant en voiture, à pied ou a vélo, devra présenter un justificatif sous format papier aux quelques 100.000 agents des forces de l'ordre. L'absence du justificatif entraînant une amende de 38 euros.

Dans le centre-ville de Rouen, rue Lecanuet, dès 14h des policiers ont arrêté les automobilistes et piétons pour les contrôler.

Au Havre, dès 13h45, 15 points de contrôles ont été mis en place, tandis que des motards ont effectué des patrouilles dans les rues principales.

Dans le département de l'Essonne, 162 policiers répartis en 49 patrouilles ont été déployés pour faire respecter les mesures de confinement.

En Ile-et-Vilaine, 250 gendarmes ont été répartis dans 94 points de contrôles. Dans le Morbihan, 25 points de contrôles ont été déployés à Lorient et Vannes.

À Paris, la préfecture de police a publié un tweet vers 20h dans lequel y est écrit que dès 12h, les policiers ont réalisé 7906 contrôles liés aux déplacements et 3 verbalisations de commerces non fermés, ces commerces ne rentrant pas dans la catégorie des commerces alimentaires autorisés a être ouvert.

Les contrôles ne sont pas limités aux grands axes : l’entrée des supermarchés sont surveillés également.

La journée a été à la pédagogie puis dès la nuit tombée, les contrôles ayant lieux jours et nuits, les amendes ont commencé a être données.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page