Premières condamnations pour les émeutes de Lhassa

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

21 juin 2009. – Deux tibétains ayant participé aux émeutes qui ont secoué la ville de Lhassa, en 2008, ont été condamnées à mort par un tribunal chinois, cette information a été rapporté le mercredi 8 avril par l'agence officielle Chine nouvelle. Il s'agit des premières condamnations capitales prononcées après les émeutes.

Par ailleurs Phurbu Rinpoche, 52 ans, qui dirige un monastère à Ganzi, dans la province du Sichuan (sud-ouest), a été jugé pour son rôle présumé dans les violences qui ont touché le plateau tibétain. Le lama avait été arrêté le 18 mai 2008, quatre jours après une manifestation de nonnes, a expliqué à l'AFP son avocat, Li Fangping. « Il est accusé d'avoir été en possession d'armes, mais il a nié », a dit M. Li. Le lama encourt jusqu'à 15 ans de prison s'il est reconnu coupable.

Voir aussi

Sources



  • Page Chine de Wikinews Page « Chine » de Wikinews. L'actualité chinoise dans le monde.