Présidentielle américaine : des autorités électorales démentent les accusations de fraude

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Documents de sécurité électoraux dans l'Iowa.

13 novembre 2020. – Les responsables de la sécurité électorale n'ont aucune preuve que les bulletins de vote ont été supprimés ou perdus par les systèmes de vote lors de l'élection américaine, a déclaré un groupe d'agences de sécurité dans un communiqué commun publié jeudi.

« Il n’existe aucune preuve d’un système de vote ayant effacé, perdu ou changé des bulletins, ou ayant été piraté de quelque façon que ce soit », a déclaré le groupe à propos de l'élection du 3 novembre remportée par Joe Biden, un démocrate.

Le président républicain Donald Trump a fait, à plusieurs reprises, des allégations non fondées de fraude électorale et refuse toujours de concéder la victoire.

L'agence de cybersécurité et de sécurité des infrastructures (CISA) et le Conseil de coordination du secteur des infrastructures électorales (SCC), qui dépendent du Département de la Sécurité intérieure (DHS), ont déclaré que « l’élection du 3 novembre a été la plus sûre de l’histoire des États-Unis ».

« Bien que nous sachions que notre processus électoral fait l’objet de nombreuses affirmations sans fondement et de campagnes de désinformation, nous pouvons vous assurer que nous avons une confiance absolue dans la sécurité et l’intégrité de nos élections », déclare-t-il dans le communiqué.

Le patron de l’agence gouvernementale CISA, Chris Krebs, s’est efforcé ces derniers jours de rejeter les accusations de fraude électorale de grande ampleur. Selon des médias américains, le président Trump envisagerait de le limoger.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sur Wikipédia

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

13 novembre 2020

Jour suivant avant