Nucléaire : la Roumanie prévoit de construire des petits réacteurs modulaires

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Le président Klaus Iohannis, président de la Roumanie depuis 2014

Publié le 12 février 2022
La Societata Nationala Nuclearelectrica SA (SNN) roumaine envisage de construire les petits réacteurs modulaires (SMR) développé par Nuscale LLC d’ici à 2028. La nouvelle a été donné après la rencontre entre le président roumain Klaus Iohannis et John Kerry qui est le représentant spécial du président américain Joe Biden pour le climat en marge de la COP26.

NuScale et SNN ont signé un accord de coopération qui pourrait permettre à la Roumanie de devenir le premier pays de l'UE à construire un SMR.

Ce projet devrait aboutir à 6 unités et devrait créer 3700 emplois aux États-Unis et en Roumanie et pourrait à terme donner du travail à 30 000 personnes.

Cette centrale prévoit une puissance de 462 MW et éviterait le rejet annuel de 4 millions de tonnes de CO2. Le gouvernement roumain veut éliminer progressivement 4,59 GW de production d’électricité issue charbon d’ici à 2032. L'utilisation de l'énergie nucléaire civile est une voie pour la Roumanie d'atteindre ses objectifs de neutralité carbone d'ici 2050 dans le cadre où le pays vise une réduction des émissions de CO2 de 55% d’ici à 2030.

La Roumanie souhaite aussi participer à la construction de SMR dans les pays de la région pour soutenir l'utilisation de l'atome à des fins pacifiques.

Voir aussi

Source[modifier | modifier le wikicode]

((fr))« Un SMR pour la Roumanie ». Forum nucléaire suisse8 novembre 2021.

((fr))« NuScale déploiera ses 1ers SMR d’Europe en Roumanie ». ENERGYNEWS9 novembre 2021.

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

12 février 2022

Jour suivant avant