Liban : un attentat à la voiture piégée tue un dirigeant du Hamas à Beyrouth

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation du Liban
Mosquée de Beyrouth

27 décembre 2009. – Une voiture piégée a explosé hier à Beyrouth, capitale du Liban. Deux personnes ont été tuées et trois blessées lorsque l'explosion s'est déclenchée dans la banlieue sud de la ville, une zone où les militants du Hezbollah sont très actifs. Le quartier de Haret Hreik a alors été bouclé par le groupe islamique, qui en a interdit l'accès aux journalistes.

Selon une source, le chef du mouvement palestinien Hamas au Sud-Liban, Ali Barkah qui, d'après des médias arabes, était d'ailleurs la cible de l'attentat, a été tué. L'agence de presse officielle libanaise a précisé que « trois bombes attachées les unes aux autres ont été ficelées sous le véhicule ». D'autres sources ont annoncé, pour leur part, qu'un ou deux autres membres du Hamas, qui accompagnaient M. Barkah, avaient également trouvé la mort dans l'attentat.

Par ailleurs, la voiture a explosé à environ 700 mètres d'un bâtiment où les militants chiites du Hezbollah s'étaient réunis pour célébrer la veille de l'Achoura, l'un des plus importants événements de l'Islam chiite.

Sources