Aller au contenu

Les États-Unis rejoignent officiellement l'UNESCO

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Assemblée générale de l'UNESCO en 2013.

Publié le 30 juin 2023
Les États-Unis viennent de réintégrer l'UNESCO, une organisation onusienne basée à Paris, après avoir quitté l'organisation sous la présidence de Donald Trump. Cette réintégration a été approuvée lors d'une conférence générale extraordinaire.

Depuis l'admission de la Palestine au sein de l'UNESCO en 2011, les États-Unis, sous la direction de Barack Obama, ont interrompu tout financement à l'organisation onusienne. Cela a eu un impact significatif, car les contributions américaines représentaient 22 % du budget de l'UNESCO.

Puis, en octobre 2017, les États-Unis ont pris la décision de se retirer de l'UNESCO, invoquant les « partis pris anti-israéliens persistants » au sein de l'organisation. Ce retrait, qui a également été suivi par Israël, est devenu effectif en décembre 2018.

Le retour des États-Unis à l'UNESCO a été soutenu par 132 États, tandis que 15 États se sont abstenus et 10 États, dont l'Iran, la Syrie, la Chine et la Russie, se sont opposés.

Selon un diplomate iranien, « la manière dont les États-Unis ont demandé ce retour n’est pas acceptable » et s’apparente à « une violation de l’esprit de la Constitution ».

La dette des États-Unis envers l'UNESCO, accumulée entre 2011 et 2018, s'élève actuellement à 619 millions de dollars, dépassant ainsi le budget annuel de l'UNESCO estimé à 534 millions de dollars. Les États-Unis ont annoncé qu'ils ont sollicité une allocation de 150 millions de dollars auprès du Congrès américain pour l'exercice fiscal 2024, avec un montant équivalent devant être alloué les années suivantes jusqu'à ce que la dette envers l'UNESCO soit résorbée.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews

avant Jour précédent

30 juin 2023

Jour suivant avant