Le tribunal de New York gèle l'achat de Wachovia par Wells Fargo

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Wells Fargo a proposé d'acheter la totalité de Wachovia, mais le tribunal a statué en faveur de Citigroup.

5 octobre 2008. – Selon un communiqué de Citigroup, un juge de New York a gelé les possibilités d'achat de la banque Wachovia par Wells Fargo, en permettant à Citi d'acheter les actifs de Wachovia, la sixième banque la plus importante des États-Unis.

Le juge Charles Ramos de la Cour suprême de New York a ordonné que Wachovia pouvait négocier seulement avec Citi jusqu'à ce que la Cour décide le contraire ; Wachovia et Citi sont convoqués au tribunal pour le 10 octobre. Citigroup a annoncé avoir obtenu en référé une décision « qui prolonge l'exclusivité de l'accord entre Citi et Wachovia Corp jusqu'à nouvel ordre judiciaire », selon le communiqué de Citi.

Lundi passé, Citigroup avait annoncé qu'il achèterait les opérations bancaires de Wachovia avec $2,2 milliards, mais le vendredi Wells Fargo a informé qu'il achèterait la totalité de Wachovia avec $15 milliards, près de sept fois plus que le montant de Citi.

Par sa part, Wachovia a affirmé que malgré la décision judiciaire, son accord avec Wells Fargo reste « valide » parce que « celui-ci respectera au mieux les intérêts de ses employés, ses actionnaires et des contribuables ».

« [L'accord] est le plus intéressant pour les actionnaires, les employés, les créanciers, les retraités et les contribuables, et il n'implique pas le fonds FDIC » (Federal Deposit Insurance Corporation : l'organisme fédéral qui garantit les dépôts bancaires), a dit un représentant de la banque.

Wells Fargo a réaffirmé les paroles de Wachovia : elle a dit que l'ordonnance du tribunal n'annulait pas la validité de l'accord. « Nous sommes convaincus que nous ferons notre fusion avec Wachovia. Rien de ce que la Cour dit n'affectera notre capacité de parvenir à un accord », a indiqué dans un communiqué.

Mais Citigroup a insisté sur le fait que Wachovia a signé un accord d'exclusivité, qui lui interdit de mener des négociations ou d'entrer dans un processus de fusion avec une autre partie.

Voir aussi

Sources