Le président palestinien Mahmoud Abbas rompt toute relation avec Israël

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mahmoud Abbas en février 2007.

2 mars 2008. – Le président palestinien Mahmoud Abbas a rompu l'ensemble des relations diplomatiques avec l'État d'Israël, y compris toutes les communications.

La décision de Mahmoud Abbas fait suite à une récente campagne israélienne de répression des activistes palestiniens, qui fait plus de cent morts et des dizaines de blessés. Rien que pour la journée du samedi 1er mars, soixante-dix Palestiniens ont été tués dans les affrontements, ainsi que deux soldats israéliens. Le président palestinien a affirmé qu'il maintiendrait un silence diplomatique à l'égard d'Israël jusqu'à ce que cesse « toute agression » contre la Palestine.

« Les négociations sont suspendues, ainsi que tous les contacts à tous les niveaux, car, à la lumière de l'agression israélienne, de telles discussions n'ont aucun sens. Le gouvernement israélien a décidé de poursuivre une guerre injuste destinée à abattre notre peuple. Il est le seul responsable de cette entrave au processus de paix et devra en assumer toutes les conséquences. » a déclaré Nabil Abu Rudeina, porte-parole de Mahmoud Abbas.

Selon l'Agence France-Presse, Israël qualifie d'erreur la décision de Mahmoud Abbas. « Suspendre les négociations de paix est une erreur car cela donne les clés du processus de paix au Hamas » a déclaré un responsable israélien à l'AFP.

Les États-Unis, entre autre, ont demandé à Israël de cesser ses attaques, mais le Premier ministre Ehud Olmert a annoncé que « rien ne pourra nous empêcher de continuer les opérations destinées à protéger nos citoyens ».

Sources