Kenya : le président décide de comparaître devant la Cour pénale internationale pour « crimes contre l'humanité »

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

6 octobre 2014. – Uhuru Kenyatta, l'actuel président de la République du Kenya, a annoncé officiellement qu'il se rendrait à La Haye (Pays-Bas) pour comparaître devant la Cour pénale internationale, ce 6 octobre. Accusé de « crimes contre l'humanité », il se rendra à l'audience pour répondre de ce chef d'inculpation pouvant conduire à un possible procès à l'issue de cette audience.

Durant ce déplacement aux Pays-Bas, la présidence du Kenya sera assuré provisoirement par William Ruto - le vice-président du Kenya - lui même accusé de « crime contre l'humanité ». C'est la première fois de l'histoire qu'un chef d'État en exercice comparaît en personne devant la CPI. Il est reproché à Uhuru Kenyatta d'avoir joué un rôle non négligeable dans les violences politico-éthniques qui avaient suivi l'élection présidentielle de 2007. Depuis son élection à la tête du pays, il avait tenté à plusieurs reprises d'étouffer l'affaire, sans succès.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 6 octobre 2014

Jour suivant avant