Aller au contenu

Kazakhstan : le pape François n'a pas rencontré le patriarche Cyrille au VIIe congrès des religions

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.

Publié le 15 septembre 2022

Lors du VIIe congrès des chefs des religions mondiales et traditionnelles organisé du 13 au 15 septembre à Nour-Soultan, ex-Astana (Kazakhstan), le pape François n'a pas rencontré le patriarche de Moscou, Cyrille ni le président chinois Xi Jipping. Cependant, le 14 septembre, François a rencontré le responsable des relations extérieures de l'Église orthodoxe, Antoine de Volokolamsk.

Le chef de l'Église catholique, François, qui avait rencontré à La Havane en 2016, le chef de l'Église orthodoxe, Cyrille, espérait de nouveau le rencontrer, mais la venue du patriarche, initialement prévue, a finalement été annulée.

Suite au soutien du patriarche Cyrille à l'invasion de la Russie en Ukraine et à sa qualification de ses détracteurs de « forces du mal », le pape François a mis en garde « l'instrumentalisation du sacré » pour « justifier la violence », le 14 septembre devant 80 représentants des principales religions. Sans jamais prononcer le mot « Russie », le pape François, a de nouveau condamnée l' « agression cruelle et barbare » de la Russie, de « guerre cruelle et insensée », en appelant le 13 septembre à sortir de la logique des « blocs » alors que se poursuit « la folle et tragique guerre causée par l’invasion de l’Ukraine ».

En mars, François avait déclaré à Cyrille que l'Église « ne doit pas utiliser le langage de la politique », puis cet été, il avait qualifié, Cyrille d’« enfant de chœur de Poutine ».


Le métropolite Antoine de Volokolamsk, après un entretien de quinze minutes avec François, a déclaré que la balle était dans le camp du pape pour une rencontre avec le patriarche. Le pape avait renoncé à le rencontrer en juin à Jérusalem (Israël), car il espérait obtenir une invitation de Vladimir Poutine à venir en Russie.

« La possibilité d’une rencontre avec le pape existe toujours, et nous sommes convaincus de son importance »

— a rajouté Antoine de Volokolamsk, le 14 septembre.

Réticent envers l’invasion russe de l'Ukraine, son prédécesseur, Hilarion (Alfeïev), a été limogé avant l’été.

Le président chinois, Xi Jinping, est venu le 14 septembre au Kazakhstan, son premier pays visité depuis la pandémie de Covid. Le 15 septembre, il a rencontré son homologue russe en Ouzbékistan au sommet de l'Organisation de coopération de Shanghaï (OCS).

Sources[modifier | modifier le wikicode]



Logo Wikinews

avant Jour précédent

15 septembre 2022

Jour suivant avant