Aller au contenu

France : Élisabeth Borne prolonge le « bouclier tarifaire » de 45 milliards d'euros

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Mix énergétique de la France.

Publié le 15 septembre 2022

Face à la pire crise énergétique qu'a connu la France depuis les années 1970, la première ministre, Élisabeth Borne, a annoncé le 14 septembre, prolonger le bouclier tarifaire avec quasiment la même somme que celle de l'année dernière, 45 milliards d'euros, pour aider les ménages, les petites entreprises et les petites communes à payer leur facture d'énergie. Grâce à ce bouclier, l'augmentation du prix de l'énergie est limitée à +15 % au lieu de +120 % (ou x 2,2).

Annoncé le 30 septembre 2021, le bouclier a limité l'augmentation du prix de l'électricité, de gaz et de pétrole, des ménages de +28 % au lieu de +54 %, tandis que pour les entreprises, l'augmentation a été de +20 % au lieu de +50 %. Le bouclier a limité l'augmentation du prix de l'électricité à +4 %, mais à partir de février 2023, il y aura une augmentation de +20 euros par mois, au lieu de +180 euros par mois. Le bouclier a bloqué l'augmentation du prix du gaz depuis septembre 2021, mais à partir de janvier 2023, il y aura une augmentation de +25 euros par mois au lieu de +200 euros par mois.

« Si chacun prend ses responsabilités et fait preuve de sobriété, il n'y aura pas de coupure »

— a rajouté la première ministre Élisabeth Borne.

Le 12 septembre, 28 réacteurs étaient à l'arrêt sur les 56 sensés fonctionner. La production d'électricité des centrales nucléaires était du même niveau qu'il y a trente ans. Au 14 septembre, c'était 26 réacteurs qui étaient à l'arrêt.

Si les particuliers et les entreprises ne réduisent pas leurs consommations d'électricité, il y aura des coupures de courant, a confirmé RTE, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité.

Le ministre de l'économie, Bruno Le Maire, a précisé qu'au final, la prolongation du bouclier ne coûtera pas 45 milliards d'euros (électricité :34, gaz :11) mais seulement 16 milliards d'euros (électricité :5, gaz :11) grâce à la taxe sur les sociétés d'électricité.

Au Parlement européen (Bruxelles), l’eurodéputée insoumise, Manon Aubry a présenté des factures d’énergies : Gilles, électricité, +113 euros par mois, Grégoire, gaz, +2 300 euros, Brigitte, qui hésite entre « manger ou s’éclairer ». La présidente de la commission européenne, Ursula von der Leyen, lui a répondu : « envoyez ces factures à Moscou ! C’est là qu’est le responsable ».

Le PDG de la SNCF a déclaré ne pas avoir encore décidé de répercuter le prix du doublement du prix de la facture d'électricité (600 millions d'euros, puis 1,7 milliard d'euros en 2023) sur le prix des billets qui par exemple, pour le TGV, serait de +10 %.


Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews

avant Jour précédent

15 septembre 2022

Jour suivant avant