Japon : Tepco a commencé à recycler l'eau décontaminée dans les réacteurs

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Piscine de désactivation d'un des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi (23 juin 1999).

27 juin 2011. – Cent mille tonnes d'eau hautement radioactive se sont accumulées dans les bâtiments des réacteurs et des turbines depuis le séisme et le tsunami du 11 mars. S'en débarrasser est l'un des principaux défis que doit relever l'opérateur de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima.

Lundi 27 juin, Tokyo Electric Power Company (TEPCO) a annoncé avoir commencé à traiter puis à recycler cette eau polluée, grâce à une usine de décontamination reliée aux circuits de refroidissement des réacteurs.

Afin d'empêcher le combustible nucléaire de chauffer, l'opérateur injecte en effet 500 tonnes d'eau chaque jour dans les réacteurs. Autant d'eau qui s'accumule sur le site et devient chaque jour plus difficile à stocker. La très forte radioactivité de cette eau empêche par ailleurs les ouvriers de pénétrer dans les installations et de procéder aux travaux nécessaires pour rétablir un circuit de refroidissement stable.

Pour évacuer ces effluents et les réutiliser dans le système de refroidissement de la centrale, une usine de décontamination a donc été construite avec des équipements du groupe nucléaire français Areva et de la société américaine Kurion. Elle a pour objectif de récupérer l'eau contaminée, de la traiter et de la réinjecter dans le circuit de refroidissement. On n'utilisera plus d'eau supplémentaire, faisant ainsi baisser le niveau des effluents pollués dans les bâtiments.

« Cela fonctionne comme un système de circulation d'eau qui refroidit les réacteurs », a expliqué le porte-parole de Tepco, en soulignant qu'il s'agissait d'une étape vers la stabilisation du combustible en dessous de la température des 100 °C.

L'usine est capable de décontaminer 50 tonnes d'eau par heure, soit 1 200 tonnes par jour, en divisant la radioactivité par un facteur de 1 000 à 10 000. Selon l'opérateur, plus de 80 % de l'eau utilisée lundi pour refroidir le combustible provenait de l'usine de décontamination.

Source



Wikinews
Pour plus de détails sur ce sujet, Wikinews a établi le dossier Accidents nucléaires de Fukushima.
Ce dossier permet de situer cet article dans son contexte.


  • Page Japon de Wikinews Page « Japon » de Wikinews. L'actualité japonaise dans le monde.