Gaza : trois blessés après des raids aériens israéliens

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Carte de la bande de Gaza
F-16I Sufa du 107e escadron de l'armée de l'air israélienne

3 avril 2010. – Selon les rapports, plusieurs raids aériens israéliens sur la bande de Gaza ont blessé, dans la nuit de jeudi à vendredi, trois enfants, dont un bébé.

D'après un reporter d'Al Jazeera, au moins six lieux ont été visés par les frappes. Cependant, des sources palestiniennes ont indiqué à la BBC[1] que le nombre d'attaques se portait à au moins treize. Pour un correspondant de la BBC, il s'agit des attaques les plus importantes dans la région depuis un an.

L'armée israélienne[2] a annoncé que ces offensives visaient des entrepôts d'armes dans le centre de l'enclave palestinienne, et qu'elles avaient été effectuées en riposte aux tirs de roquettes lancées depuis Gaza. « Israël ne tolèrera pas une activité terroriste à Gaza qui menacerait les citoyens israéliens », note un rapport des forces armées.

Hier, selon les agences de presse palestiniennes, un avion israélien aurait lâché des feuillets en papier sur Gaza avertissant qu'il y allait avoir des représailles pour les heurts s'étant déroulés près de Khan Younès[3] la semaine dernière, au cours desquels deux troupes militaires israéliennes ont perdu la vie.

Le Hamas et des témoins ont rapporté que des fermes, une fabrique de lait, de petites zones appartenant aux forces du mouvement islamiste et des ateliers de métaux ont été ciblés par les raids.

Notes

Sources