France Télécom : un salarié se poignarde en pleine réunion

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cabine téléphonique.

9 septembre 2009. – Un salarié de France Télécom a tenté de se suicider en pleine réunion en se poignardant le ventre devant des collègues médusés. Il venait de recevoir, lors de cette réunion, la confirmation d'office avec, en prime, moins de responsabilités, c'est-à-dire une rétrogradation. Les faits se sont déroulés au centre de Pont-Sainte-Marie près de Troyes. Le salarié a été hospitalisé et ses jours ne sont pas en danger.

Le délégué du syndicat SUD a déclaré « Ce collègue avait un travail valorisant. Il faisait de la maintenance chez des clients professionnels. Il a appris qu'il ferait désormais des dérangements chez les abonnés grand public( …) Il a démarré en bas et a travaillé pour monter. Du jour au lendemain, on lui dit que maintenant il fera un travail moins intéressant. Il semblerait qu'il ait craqué ce matin au cours d'un briefing d'équipe où les noms des personnes mutées étaient donnés officiellement. Il s'est planté un couteau dans l'abdomen. » Selon des témoins il aurait crié en même temps: « y en a marre de ces conneries ! »

France Télécom a minimisé l'affaire, en niant toute responsabilité, en déclarant que l'intéressé « travaillait dans une structure d'intervention auprès des entreprises, dont le volume d'activité a diminué. Ce transfert prévoit qu'il travaille dans la même ville, le même métier, sur le même site. » « On ne connait pas ses motivations » ajoute un porte-parole du groupe. Ceci a été démenti de sources syndicales qui affirment que « les postes disponibles étaient à une centaine de kilomètres ».

Le fait n'est pas isolé dans cette ancienne administration devenue une société anonyme. Le 14 juillet 2009, un salarié s'était donné la mort à Marseille dénonçant, dans une lettre, une « surcharge de travail » et un « management par la terreur ». « Je me suicide à cause de mon travail à France Télécom. C'est la seule cause. La désorganisation totale de l'entreprise m'a totalement perturbé. Je suis devenu une épave, il vaut mieux en finir » a-t-il écrit peu avant son geste désespéré.

Cette situation a été dénoncée à mainte reprise par les organisation syndicales. Ce ne sont pas moins de 22 suicides qui ont été recensé depuis février 2008 dont 6 sur le seul été 2009. Aussi, ces organisations ont déposé un préavis de grève pour élever une protestation.

La direction des RH de l'entreprise fera des propositions lors du prochain CHSCT. Elle reconnaît qu'il y a «  des tensions dans le fonctionnement de l'entreprise compte tenu de tous les changements technologiques et réglementaires. L'entreprise se sent concernée par ces drames ».

Voir aussi

Sources


  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.