France : vers un enterrement de première classe de la taxe carbone

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

24 mars 2010. – Le président français Nicolas Sarkozy a annoncé l'abandon de la taxe carbone[1]. Le chef de l'État en appelle à « une prise de responsabilité générale » au sein de l'Europe. « Le dumping environnemental menace nos emplois. Il serait absurde de taxer les entreprises françaises en donnant un avantage compétitif aux entreprises des pays pollueurs […] Je confirme notre choix d'une fiscalité écologique mais je subordonne la création d'une taxe carbone intérieure à une taxe aux frontières qui protègera notre agriculture et nos industries contre la concurrence déloyale de ceux qui continuent à polluer sans vergogne », a-t-il confié à la presse.

D'abord votée par le Parlement et assujettissant principalement les particuliers, elle avait été retoquée par le Conseil constitutionnel pour « rupture caractérisée de l'égalité devant les charges publiques ».

L'annonce de cette invalidation avait alors soulevé de vives critiques au sein de l'UMP. Tenant absolument à cette taxe, le président avait alors repoussé son application au 1er juillet 2010. Cependant, le montant de la taxe avait été anticipée à la pompe dès le 1er janvier dernier avec une hausse significative des prix des carburants.

Cette nouvelle taxe était impopulaire parmi la population. Au lendemain de la déroute lors des élections régionales, dimanche dernier, Le Canard enchaîné ironise. « Exit le Vert, adieu le sauveur de la planète, place au sauveur des retraites. Les écolos ont, pour lui, voté de travers. Du coup, la taxe carbone, “Ça commence à bien faire”. Comme annoncé, il n'a pas attendu trois jours après le second tour pour la balancer aux poubelles de ses promesses électorales », lance l'hebdomadaire satirique, qui a par ailleurs mis en une ce titre évocateur : « Enterrement de la taxe carbone après la raclée des régionales : un Grenelle, des Gros nuls ».

Notes

Voir aussi


Sources

  • ((fr)) – Erik Empatz« La tasse carbonne ». Le Canard Enchaîné, page 1n° 466524 mars 2010.


  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.