Aller au contenu

France : ne pouvant payer la facture d'énergie, une quarantaine de piscines publiques doivent fermer

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Piscine de Bassins.

Publié le 8 septembre 2022

Sur les 66 piscines publiques française que l'entreprise Vert Marine gère via une délégation de service public, une quarantaine ont été fermées. Avec la flambée du prix du gaz, la facture énergétique des piscines chauffées au gaz de Vert Marine, a augmenté de +200 000 euros de plus par jour (+1,5 million d’euros par semaine), passant de 15 à 100 millions d'euros, équivalent à son chiffre d'affaires annuel.

« Si on continue comme ça, en trois semaines ou un mois, on était en cessation de paiement »

— a justifié Philippe Boissier, le directeur régional de la Nouvelle-Aquitaine de Vert Marine.

Ne pouvant répercuter la hausse du prix du gaz en triplant le prix d'accès aux usagers à 15 euros, l'entreprise Vert Marine qui emploie 2 000 salariés, a dû fermer le tiers de ses piscines et placer leurs personnels « en chômage partiel ».

Parmi les 40 piscines fermés, il y a celle de Bourg-de-Péage (Drôme), Montauban (Tarn-et-Garonne), Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), Granville (Manche), Meudon (Hauts-de-Seine), Saint-Jean-de-Monts (Vendée), Marseille (Bouches-du-Rhône), Malestroit (Morbihan), Rivesaltes (Pyrénées-Orientales), Alfortville (Val-de-Marne), Limoges (Haute-Vienne), Nîmes (Gard), Saint-Maurice-de-Beynost (Ain), Villars-les-Dombes (Ain), Saint-Geours-de-Maremne (Landes), Champagnole (Jura) et Versailles (Yvelines). Le maire de Rueil-Malmaison (Yvelines) est en médiation pour éviter la fermeture. Certaines piscines fermées pour maintenance, comme celle de Saint-Cyr-l'Ecole (Yvelines), pourraient ne pas rouvrir. La piscine de Sainte-Pazanne (Loire-Atlantique), chauffée à 85 % au bois, a elle aussi dû fermer.

Déjà depuis cet été, des collectivités françaises avaient pris des mesures pour diminuer la facture énergétique qui explose : réduction des horaires de leur piscine ou abaissement de la température de l'eau comme Échirolles (Isère) qui a baissé la température de sa piscine de 27,5 à 26 degrés.

D'autres piscines avaient déjà fermé, comme celle de Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) le 1er août, car la facture avait augmenté de 400 000 euros, passant de 88,57 euros le MWh en 2021 à 651 euros en 2022. À Saint-Florentin (Yonne), la piscine a dû fermer à cause d'une facture d’électricité passée de 40 000 euros en 2021 à 210 000 euros en 2022.

L'entreprise Vert Marine, basée à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime), appelle les « instances gouvernementales » à prendre des décisions nécessaires « pour revenir à des coûts supportables de l'énergie ». L'association des grandes villes françaises, France Urbaine, a annoncé que 10 % de leurs adhérents envisagent de fermer leurs piscines. Au total, la France compte 4 000 piscines publiques.


Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews

avant Jour précédent

8 septembre 2022

Jour suivant avant