France : manifestations du 4 avril 2006 contre le CPE

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

4 avril 2006. – Globalement les manifestations du 4 avril ont rassemblé autant de personnes que lors du 28 mars, entre 1 et 3 millions suivant les estimations. Il y a eu moins de « casseurs ». La diminution du nombre d'étudiants et de lycéens (les examens approchent) a été compensée par une augmentation du nombre de salariés de la fonction publique et du privé ainsi que des retraités. Il y a eu relativement peu de perturbations dans les transports. Les syndicats seront reçus par les présidents des groupes UMP de l'Assemblée nationale et du Sénat. Les syndicats demanderont l'abrogation de la loi.

Par ville

Bordeaux

Brest

Un cortège de 20 000 à 30 000 personnes s'est rassemblé à 10h30 place de la Liberté, a remonté la rue Jean Jaures et s'est disloqué vers 12h devant l'hôtel de ville.

Dans la soirée les étudiants se sont retrouvés et ont allumé des barbecues pour dîner sur la place de la Liberté.

Caen

18 000 selon la police et 40 000 selon les syndicats.

Clermont-Ferrand

50 000 personnes (selon les syndicats) sont parties de la place des Carmes à 10h30 pour arriver vers 12h30 place de Jaude pour un sitting. Les manifestants se sont dispersés dans le calme tout au long de l'après midi, aucun incident a signaler.

Grenoble

15 000 personnes selon la police et 60 000 selon les syndicats.

Lille

45 000 personnes... Très bonne ambiance pendant la manifestion. Nombreux incidents à la fin de la manifestion (périphérique bloqué, poubelles brulées, voitures cassées, vitrines brisées, jets de pavés...) -> 73 interpellations.

Lyon

Marseille

250 000 personnes selon les syndicats.

Montpellier

25 000 à 40 000 selon les sources

Paris

700 000 personnes selon les syndicats

Pau

13 000 personnes (d'après les sources de la presse locale)

Rennes

22 000 personnes (50 000 selon les syndicats)

Strasbourg

8 000 personnes (d'après mon comptage perso)

Toulouse

Voir aussi

Sources