France : malaise à La Poste

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Manifestation du 26 octobre 2010 contre les nouveaux horaires.
thumbs
Voir aussi
Articles sur Wikipédia
Localisation de la France
Localisation de la France

24 mai 2012. – Les agents de La Poste ont manifesté avant-hier contre les conditions de travail et en faveur d'une hausse des salaires. À cette occasion, il ont fait grève ce jour là.

Dans le département de la Côte d'Or, une cinquantaine de personnes à l'appel de la CGT-FAPT a manifesté devant la mairie de Dijon. Pendant plus d'une heure, deux élus de la ville ont reçu une délégation des représentants syndicaux. Elle était composée de Jean-Luc Sac, secrétaire départemental CGT, de Florence Thinlot secrétaire de la section locale CGT de la plate-forme industrielle du courrier, ainsi que de Juan Martinez, membre du secrétariat de ladite section. Le secrétaire du sénateur-maire de Dijon leur a accordé aussi une audience.

Les représentants syndicaux ont dénoncé la dégradation permanente de la qualité du service public des postes. Cette question fut le temps fort de l'entretien entre les protagonistes, à la suite de la réorganisation du service du tri intervenue en juin 2011. À cette occasion, la direction générale a fermé le centre de tri de Mâcon (Saône-et-Loire) pour centraliser le trafic de ce département à Dijon-Longvic.

Selon le syndicat, il manque une soixantaine de personnes pour faire le travail correctement en prenant en compte les intérimaires et les CDD. De plus, ils ont pointé du doigt l'absence de dialogue social, le « management à la coréenne » et les dégradations des conditions de travail. « On leur a mis tous les éléments en main pour qu'il les fassent remonter au nouveau gouvernement. C'était mieux de venir ici que d'aller rencontrer une fois de plus nos dirigeants », a affirmé Jean-Luc Sac.

Les autres postiers présents à la manifestation se sont plaint des nouveaux horaires de nuit « punitifs ». Avant, il avaient un rythme de travail de deux nuits sur quatre. Maintenant, il doivent accomplir trois nuits sur quatre, voire quatre nuits sur cinq par certains employés, soit entre 35 et 85 nuits supplémentaires par an.

Notes

Source[modifier | modifier le wikicode]

  • ((fr)) –  « Malaise à La Poste ». Le Bien public, page 9n° 84823 mai 2012.


  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.