Aller au contenu

France : le prix de gros de l’électricité est passé de 85 euros à 1 100 euros le MWh en un an

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
La centrale nucléaire française de Cattenom.

Le prix de gros du MWh (mégawattheure) au marché de l'électricité est passé de 85 euros en août 2021 à 1 100 euros en août 2022, soit une augmentation de +1 076 % pour une livraison en hiver 2023 (1 600 euros pour décembre 2022). Le prix du MWh au « Title Transfer Facility » (TTF) du marché de Rotterdam a été multiplié par sept en un an, passant de 42 à 312 euros. Cette hausse de prix de l'énergie est due à trois principales causes.

La première cause est le tarissement du gaz russe qui n'a pas commencé suite à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, mais dès l’été 2021 en ne remplissant pas les sites de stockage de Gazprom dans l’UE (Union européenne). La Russie menace de ne pas finir d'envoyer les volumes restants si les différents pays n'assouplissent pas leurs sanctions. À Portovaya (Russie), 4,34 millions de mètres cubes de gaz (10 millions d’euros) sont brûlés par torchage quotidiennement depuis le début de l’été, faute de capacités de stockage du gaz non exporté. De plus, l’entreprise française TotalEnergies s'est retirée du champ gazier de Termokarstovoïe (Russie), après s'être retirée aussi de l'exploitation du champ gazier de Yadana (Birmanie).

La seconde cause est l'arrêt de 58 % des réacteurs nucléaires français (32 sur 56) pour corrosion, maintenance ou recharge de combustible, réduisant la production de 18GW que la France compense en important de l'étranger 12GW (soit 25 % de son électricité). Pour ne rien arranger, EDF a annoncé que la production passera de 400 à 280 térawattheures cet hiver.

La troisième cause est climatique : la raréfaction des pluies a fait baisser le niveau des barrages à production d’hydroélectricité ainsi que le niveau des fleuves, obligeant les péniches à réduire la quantité de charbon apportée aux centrales thermiques.

Par contre, si la hausse du prix pénalise les particuliers, elle bénéficie aux opérateurs concurrents d'EDF. En justifiant un gros volume de clientèle jusqu'à l'été, ces opérateurs achètent le mégawattheure nucléaire à un prix avantageux de 42 euros, puis à la fin de l'été, ils résilient leurs clients, des particuliers, pour le revendre à des entreprises à plus de 600 euros.

Pour protéger les consommateurs contre cette hausse de prix, les gouvernements européens distribuent des milliards de subventions, dont déjà 16 milliards pour l'électricité et 4,7 milliards pour le gaz en France (date: juillet 2022). Sans le bouclier tarifaire de l'État français, le gaz serait deux fois plus cher (+105,1 %).

Venu en Algérie avec une délégation comprenant des dirigeants d'Engie, le président Emmanuel Macron a déclaré que « nous ne sommes pas dans la situation de beaucoup d’autres pays où le gaz algérien est quelque chose qui peut changer la donne ». L'Élysée a expliqué que l'Algérie est un « fournisseur de gaz de la France mais ce n'est pas l'objet de la visite » présidentielle française. Les particuliers et entreprises qui réduiront leur consommation d'électricité cet hiver 2022/2023, auront une réduction de tarif le reste de l'année 2023, a annoncé le ministère de la Transition énergétique.

À partir d’octobre, le tarif annuel de l’énergie va augmenter de 80 % pour les ménages au Royaume-Uni, de 1 971 à 3 500 livres, puis probablement à 6 000 livres début 2023.

L'inflation grimpe en Europe, l'euro s'effondre, mais aux États-Unis aussi, le président de la Réserve fédérale (Fed) a prévenu : la lutte contre l'inflation va « faire souffrir les ménages et entreprises ».

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews

avant Jour précédent

19 août 2022

Jour suivant avant