France : la Cour des comptes trouve le nom de la société Giacometti-Péron parmi les dépenses du ministère de la justice

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

14 mai 2015. – A l'occasion d'une polémique levée par le journal Le Point sur la base d'un arrêt de la Cour des comptes publiées le 22 janvier 2015 et relayés par la presse, Rachida Dati a indiqué qu'elle n'était pas visée par le rapport de la cours de comptes.

L'entrée d'un bâtiment de la Cour des comptes

En effet, le ministère de la Justice est doté depuis le premier janvier 2007 d'un comptable en charge des comptes.

Pour la Cour des comptes, entre 2008 et 2009, plus de 178 000 euros ont été payés à la société de communication Giacometti-Péron dans le cadre d'un « marché de conseil en stratégie ». Or les factures ne sont pas suffisamment précises pour pouvoir justifier de l'effectivité du travail réalisé par le fournisseur.

L'entreprise Giacometti-Péron est connue de la Cour des compte, car son nom apparaît dans d'autres affaires, comme l'affaire dite des sondages de l’Elysée suivie par le pôle financier.

Giacometti-Péron est une société dont le président est Pierre Giacometti, un homme de confiance de Nicolas Sarkozy. Le 31 janvier 2008, Pierre Giacometti a été fait chevalier de la Légion d'honneur par le président de la République française Nicolas Sarkozy. Il a ensuite quitté Ipsos pour monter sa société et obtenu des marchés sans appel d'offre.

Le comptable est responsable de ces dépenses et devrait normalement les rembourser.

Tout ceci peut conduire les républicains à s'interroger sur les liens qui existent entre le budget public, et notamment celui de la justice, et certaines entreprises privées.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 14 mai 2015

Jour suivant avant
  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.