Ceci est une page protégée.

France : la Chancellerie pointe du doigt la police

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche

15 février 2007. – Dans son édition en ligne du 15 février 2007, le journal Le Monde annonce qu'il a réussi à se procurer un rapport interne de la Chancellerie avant d'en dévoiler les grandes lignes.

Selon le quotidien du soir, ce rapport est particulièrement sévère envers les services de police et de gendarmerie. Il relève que « la grande majorité des parquets interrogés souligne la baisse de la qualité des procédures dressées par la police et la gendarmerie nationale ». Il met en avant la difficulté de maîtriser les règles fondamentales en matière de garde à vue ou de contrôle d'identité.

Plus grave encore, l'« absence de rigueur dans la conduite des investigations, l'absence de constatations précises, d'auditions, de confrontations » (dixit le rapport). Ceci est couronné par la « mauvaise qualité rédactionnelle des procédures établies dans un français approximatif, voire incompréhensible. »

Du côté des forces de polices, ils dénoncent la surcharge de travail, les formations trop rapides, le manque d'expérience.

Ces erreurs sont donc préjudiciables pour la Justice où les dossiers aboutissent à leur annulation ou à la relaxe des prévenus.

Dans des précédents articles de Wikinews, d'autres rapports avaient mis en avant l'indigence de la justice française qui figure en queue du peloton européen au niveau des moyens et des effectifs.

Voir aussi

Sources