France : il s'agit bien d'un meurtre à Pagny-le-Château

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Église de Pagny-le-Château

4 janvier 2008. – Lors des deux dernières éditions de Wikinews, une mort, pour le moins étrange, a été relatée dans la commune de Pagny-le-Château. À la suite d'un « accident de la circulation », dans lequel un véhicule était tombé dans le canal de dérivation de la Saône, le corps sans vie de la compagne du conducteur avait été repêchée. Cette mort a intrigué les enquêteurs tandis que le Parquet avait diligenté une autopsie du corps de la victime. Très vite, la piste du meurtre avait été avancée pour se confirmer dans les jours qui ont suivi.

Le résultat de l'autopsie avait révélé des traces des coups à l'arrière du crâne de la défunte ainsi que des traces d'érosions cutanées impliquant une lutte peu avant sa mort.

Le conducteur du véhicule, et compagnon de la jeune femme, aurait avoué hier, en fin d'après-midi, le fait d'avoir maquillé un meurtre en accident de la circulation. Sur réquisition du Procureur de la République, Jean-Pierre Alacchi, le juge des liberté a ordonné l'incarcération immédiate de Vincent Gorgeot, auteur présumé de cet homicide.

Selon les premiers éléments de l'enquête, il pourrait s'agir d'un crime passionnel. L'intéressé aurait soupçonné sa compagne d'entretenir des relations extra-conjugales. De son côté, le Procureur de la République aurait indiqué à la presse : « Son compagnon l'a empêchée de sortir de la voiture. Il a fait en sorte de la maintenir sous l'eau ».

L'enfant issue de cette union, âgée de 2 ans, a été confiée à ses grands-parents maternels.


Voir aussi

Sources