France : vers la piste d'un meurtre à Pagny-le-Château

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Chemin d'accès vers l'embarcadère du canal de dérivation de la Saône

3 janvier 2008. – Lors de l'édition d'hier, il avait été relaté une mort pour le moins étrange lors de la nuit du jour de l'An à Pagny-le-Château. Un automobiliste dont le véhicule était tombé dans le canal de dérivation de la Saône, avait alerté les pompiers de l'accident.

Lors des opérations de secours et, plus tard, dans la matinée, le corps sans vie de sa compagne avait été repêché par une équipe de plongeurs de la Gendarmerie avant la remontée du véhicule vers la surface. Ceci avait suscité de nombreuses interrogations de la part des autorités locales ainsi que du Parquet du Dijon, lequel avait ordonnée une autopsie du corps.

L'expertise de la dépouille de la victime, Céline Mallabrera, a confirmé la mort par noyade. Cependant, des traces de coups ont été relevées sur le crâne ainsi que des « érosion cutanées »[1] supposant que la victime se serait débattue. Les circonstances même de l'accident ont particulièrement intrigué les enquêtes amenant, ces derniers, à écarter l'hypothèse d'un accident de circulation.

À l'issue de l'audition de Vincent Gorgeot, le juge d'instruction l'a mis en examen pour homicide volontaire et a demandé sa mise en détention provisoire.

En outre, le ponton de l'embarcadère, ne peut-être accessible qu'avant le pont qui enjambe le canal, longeant celui-ci sur la droite. L'accès se trouve sur une portion de route encore limitée à 50 km/h. Il faut, de plus, manœuvrer le véhicule vers la droite pour s'y engager (voir la photographie ci-dessus).

Notes

Voir aussi

Sources

  • ((fr)) – Franck Bassoleil« Noyée de Pagny-le-Château : La piste du meurtre ». Le Bien public, page 53 janvier 2007.



  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.