France : Nicolas Sarkozy en garde à vue pour présomption de trafic d'influence

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Padlock-silver-medium.svg Cet article est archivé et il ne doit être modifié que pour de la maintenance (interwiki, orthographe, grammaire etc.). Toutes autres modifications seront annulées.


Nicolas Sarkozy en 2012

1er juillet 2014, France. – L'ancien président français, Nicolas Sarkozy, a été placé en garde à vue, sur des faits présumés de trafic d'influence et de violation du secret de l'instruction. Cette mesure est inédite en ce qui concerne un ancien président dans ce pays. Selon les médias français, les enquêteurs veulent savoir si Nicolas Sarkozy et son entourage ont créé ou non un réseau qui les maintenait informés de l'évolution des procédures judiciaires qui le menaçaient : l'affaire Bettencourt et le financement de la campagne électorale de 2007 par le président libyen Muammar al-Khaddafi.

Le scandale a éclaté quand la justice mit sur écoute le téléphone mobile que Sarkozy utilisait sous le nom d'emprunt de Paul Bismuth. Les conversations ont révélé que Sarkozy était au courant de l'évolution de l'affaire Lilianne Bettancourt. En mars dernier, il accusa la justice de partialité en recourant à des méthodes dignes de la STASI.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

1er juillet 2014

Jour suivant avant