Espace : le robot Philae se réveille sur la comète « Tchouri »

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Philae en approche de la comète (vue d'artiste).

14 juin 2015. – Le petit robot Philae s'est réveillé dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 juin, a annoncé l'Agence spatiale européenne. Philae dormait d’un profond sommeil sur la comète « Tchouri » depuis le 15 novembre 2014, soit sept mois. « Nous avons pu récupérer des signaux de sa part pendant deux minutes ainsi que 40 secondes de données » a annoncé Jean-Yves Le Gall, président du Centre national d’études spatiales (CNES), l’agence spatiale française.

Philae a voyagé durant dix ans en compagnie de la sonde Rosetta. Il a parcouru au total plus de 6 milliards de kilomètres, et avait réussi une première historique en se posant le 12 novembre 2014 sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko, à plus de 500 millions de kilomètres de la Terre. Le but du robot était d'étudier la comète à l'aide d'instruments de laboratoire.

Mais Philae s’est retrouvé entre des falaises dans un lieu très peu éclairé. Sa position géographique lui interdisait de capter assez de photons du Soleil pour alimenter ses panneaux photovoltaïques. Mais avec la course de la comète Tchouri se rapprochant du Soleil, la quantité d'énergie disponible s'est élevée et Philae est finalement parvenu à sortir de sa torpeur à la joie des scientifiques et des astrophysiciens qui coordonnent la mission spatiale depuis sept mois.

Left pointing double angle quotation mark sh3.svg Hello la Terre ! Vous m'entendez ? Philae est vivant ! Right pointing double angle quotation mark sh3.svg

— Agence spatiale européenne, dans un tweet.

C'est ce samedi soir, à 22h28, que l'ESOC, le centre des opérations spatiales de l'ESA à Darmstadt, a reçu un signal du robot. La réception de ce signal, qui a duré 40 secondes, a permis la collecte de 300 paquets de données sur la comète. Le responsable de Philae pour l'ESA, Stephan Ulamec, a expliqué ce soudain réveil car le robot a pu se réchauffer jusqu'à -35°C et dispose de 24 watts de puissance pour ses opérations.

« C'est absolument génial, cela fait plusieurs jours qu'on commençait à se dire : Le printemps arrive et il va y avoir un peu plus de soleil. Donc maintenant, ça y est, on a un peu plus d'énergie sur les panneaux (solaires), on a dépassé les 20 watts et quand on dépasse les 20 watts l'émetteur se met en route. Donc on a reçu un petit signal et on ne désespère pas dans les jours qui viennent d'avoir de plus en plus de visibilité et d'informations » réagit avec beaucoup d'enthousiasme Marc Pircher, directeur du centre spatial de Toulouse.

Les équipes scientifiques vont pouvoir recommencer à faire travailler ses instruments. Ils tentent déjà de faire des prélèvements et faire marcher le laboratoire de Philae.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 14 juin 2015

Jour suivant avant
    Page
  • Page Espace de Wikinews « Espace »
  • de Wikinews.