États-Unis : Hillary Clinton donne son premier grand discours de campagne à New York

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Portrait officiel d'Hillary Clinton.

14 juin 2015. – Deux mois après sa déclaration de candidature à la Maison Blanche Hillary Clinton, la candidate à l'investiture démocrate à l'élection présidentielle américaine de 2016, a donné son premier grand discours de campagne ce samedi à New York. La candidate a ainsi martelé que la recherche de solidarité ne doit pas concerner uniquement l’économie, mais aussi la société dans son ensemble, appelant à la fin des discriminations contre les homosexuels et les transgenre.

Devant plus de 5 000 personnes et sous un soleil de plomb, Hillary Clinton a tenu un grand discours sur la pointe sud de Roosevelt Island, une petite bande de terre située au milieu de l’East River, coincée entre Manhattan et le Queens, dans le parc des Quatre Libertés. Ce lieu n'a pas été choisi au hasard. En effet, c'est un lieu symbolique pour la candidate démocrate : ces quatre libertés sont celles qu’avait invoquées Franklin D. Roosevelt dans son discours sur l’État de l’Union en 1941 – liberté d’expression, de religion, liberté de s’affranchir de la misère et de la peur.

Pendant 45 minutes, Hillary Clinton, 67 ans, a tenu à défendre sa vision d'une Amérique progressiste profitant à nouveau aux « Américains ordinaires ». Elle a évoqué l'enfance difficile de sa propre mère, Dorothy, décédée en 2011, et a tenu a retracer les étapes de sa vie depuis son premier travail, dans le but de démontrer son engagement de 40 ans en faveur des enfants et des femmes. La candidate a promis de se battre pour une prospérité partagée et une économie « au service de vous et de chaque Américain ». « La prospérité ne peut pas être seulement pour les dirigeants d'entreprises et les patrons de fonds d'investissements. La démocratie ne peut pas être seulement au service des milliardaires et des entreprises », a-t-elle ajouté.

Ce discours était très attendu par des milliers de sympathisants, car depuis avril, la candidate se contentait de rencontres de petits formats et de réceptions privées de levée de fonds.

« Je ne suis peut-être pas la plus jeune parmi les candidats à cette élection » a-t-elle ironisé, « Mais je serai la plus jeune femme présidente de l'histoire des États-Unis... Et la première grand-mère ! ».

Relevant le nombre élevé de candidats aux primaires républicaines, elle a affirmé qu'ils « chantaient tous le même vieux refrain », promettant tous « une baisse d'impôts pour les plus riches et moins de règlementations pour les entreprises, sans tenir compte du fait que cela aggraverait les inégalités de revenus ».

Outre Roosevelt, l'ex-sénatrice de l’État de New York a cité deux présidents : son mari Bill, présent en bas du podium avec leur fille Chelsea, et Barack Obama, dont elle fut la secrétaire d’État de 2009 à 2013.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 14 juin 2015

Jour suivant avant
  • Page États-Unis de Wikinews Page « États-Unis » de Wikinews. L'actualité américaine dans le monde.