Espace : il manque 1,9 milliard d'euros à Galileo

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
La constellation des satellites de Galileo.

19 janvier 2011. – La Commission européenne a annoncé hier que le programme Galileo, visant à établir un système de positionnement par satellites européen, avait besoin d'1,9 milliard d'euros supplémentaires. Le projet, avec un budget de 3,4 milliards d'euros pour la période 2007-2013, avait été ralenti en raison de différents concernant le financement entre les pays membres.

Ces 3,4 milliards ne seront peut-être pas suffisants pour achever les infrastructures du « segment sol » — antennes, centres de contrôle… — nécessaires au bon fonctionnement du système. En effet, une hausse du prix des lancements ainsi que des frais de développement a été constatée. M. Antonio Tajani, commissaire européen à l'industrie, s'est engagé à mener à bien ce programme et à proposer en 2020 un service compétitif.

Cette annonce intervient alors que le directeur général du constructeur allemand OHB System a été suspendu de ses fonctions, après la révélation par Wikileaks d'un câble diplomatique dans lequel il affirmerait que « Galileo est une idée stupide qui sert en premier lieu les intérêts français ». OBH avait été choisi en 2010 pour construire les 14 premiers satellites de la constellation Galileo, pour 566 millions d'euros, provoquant la surprise, aux dépens du français EADS Astrium. Arianespace avait remporté le contrat de lancement, d'un montant de 397 millions d'euros.

Voir aussi

Sources