Droit en France : Jean-Marie Messier condamné par le tribunal correctionnel de Paris

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
thumbs

Sommaire

21 janvier 2011. – L'ancien PDG[1] de Vivendi, Jean-Marie Messier, était fixé sur son sort ce vendredi. Contre l'avis du Parquet qui demandait sa relaxe pure et simple, le Tribunal correctionnel de Paris l'a condamné à 3 ans de prison avec sursis et à 150 000 euros d'amende. Les magistrats ont retenu les chefs d'accusation de « diffusion d'informations fausses ou trompeuses aux marchés et abus de biens sociaux ». Dans ses attendus, le tribunal le considère comme un « prestidigitateur de dettes ». Il a, en outre, qualifié son parachute doré de 18,6 millions d'euros « d'abus de bien social ».

Dès l'annonce du jugement, l'intéressé a déclaré à la presse qu'il interjettera appel. « J'ai toujours dirigé ce groupe avec intégrité et donc cette condamnation est profondément injuste. Je souhaite défendre non seulement mon honneur mais je me dois de rétablir la vérité » a-t-il confié en substance.

Logo de Vivendi.

Chez les petits actionnaires, c'est la satisfaction. Une indemnité de 1,2 millions d'euros a été accordée par les juges. Son représentant, Didier Cornardeau a estimé que « les chefs d'entreprise qui commettent des délits doivent être lourdement sanctionnés. M. Messier, condamné aujourd'hui, a détruit Vivendi-Universal ».

L'affaire remonte à la fin des années 1990, où J6M[2] avait transformé la Compagnie générale des eaux, en géant de la communication. Il avait racheté Canal+ et le géant américain Universal avec pour conséquence un groupe croulant sous les dettes et les pertes. Son parachute doré de 18,6 millions d'euros avait soulevé de nombreuses indignations en France. Cette somme lui avait était attribuée sans l'avis de son conseil d'administration. Il n'a pu en obtenir le paiement.

Notes

Source


Wikinews
Cet article contient des éléments de journalisme de première main rédigé par un membre de Wikinews .
Ces articles peuvent être traduits en utilisant le Réseau de Traduction des Sources Primaires (WORTNET).





  • Page Droit en France de Wikinews Page « Droit en France » de Wikinews. L'actualité du droit français.