Dossier:Suicide d'Amanda Todd

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
thumbs
Voir aussi
Articles sur Wikipédia
Localisation du Canada
Localisation du Canada

3 novembre 2012, Canada. – Amanda Michelle Todd (27 novembre 1996 - 10 octobre 2012) est une étudiante canadienne en enseignement secondaire qui s'est donnée la mort[1],[2], victime de cyberharcèlement sur le réseau social Internet Facebook[3].

Le 9 juillet 2012, Amanda Todd poste une vidéo sur YouTube dans laquelle elle fait usage de bouts de papier racontant ses expériences — le fait qu'elle ait été harcelée, spammée et physiquement agressée[4]. Sur l'un d'eux, elle mentionne avoir montré ses seins nus par le biais d'une webcam à un inconnu, ce dernier diffusera publiquement les captures d'écran sur Internet[5].

Peu après, le 10 octobre 2012 vers 18 heures, la Gendarmerie royale du Canada est appelée à Port Coquitlam, et feront pleinement l'investigation de ce que les gendarmes nomment une « mort soudaine »[6],[7].

Histoire[modifier le wikicode]

Le 7 septembre 2012, Todd poste une vidéo de neuf minutes sur Youtube intitulée My Story: Struggling, bullying, suicide and self harm, dans laquelle elle utilise plusieurs fiches en papiers pour raconter ces harcèlements. La vidéo virale a été vue 1 600 000 de fois en date du 13 octobre 2012[8] et liée à de nombreux médias en ligne[9]. Pendant la vidéo, Todd explique que, durant sa septième année (ou sa 5ème), elle utilisait la webcam pour communiquer avec d'autres internautes, desquels elle sera complimentée de son physique. Un internaute réussit à convaincre Todd de se mettre seins nus devant sa caméra. L'individu le spamme par la suite et la menace d'exposer publiquement des captures d'écran compromettantes si celle-ci ne lui offre pas un « show »[10].

Todd explique que la police l' a informée, pendant les vacances scolaires, de la diffusion publique de ces photos sur Internet. Ces nouvelles auront par la suite un impact négatif sur sa santé — elle souffrira d'anxiété, de dépression et de crise de panique. Sa famille déménage mais elle commence la prise de drogue et d'alcool. Son anxiété empirant, il lui est impossible de quitter son foyer[10]. Un an plus tard, l'individu refait surface et créée un profil sur Facebook en exposant les images de la jeune fille. De nouveau, Todd est harcelée et changera d'établissement scolaire pour la seconde fois. Mieux dans sa peau, elle déclare avoir eu une relation avec « un vieil ami » qui semblait l'aimer. Cet ami demande à Todd de venir chez lui pour avoir des relations sexuelles, pendant que la petite amie de ce dernier était partie en vacances d'été[11]. Sa petite amie attaquera Amanda devant presque tous les élèves du collège la semaine suivante en l'insultant et en lui frappant le visage au sol. Après l'incident, Todd tentera de se suicider en ingurgitant de l'eau de javel ; elle est directement conduite à l'hôpital pour un lavage d'estomac[10].

Dès son retour chez elle, Todd découvre des messages d'insulte sur Facebook concernant l'incident. Sa famille déménage de nouveau, mais Todd est incapable de faire impasse sur son passé. Six mois plus tard, d'autres messages d'insultes et de spams apparaissent sur les réseaux sociaux. Elle se détache du monde extérieur et son anxiété empire. Par la suite, elle fait une overdose d'antidépresseurs et passera deux jours à l'hôpital[12].

Le 10 octobre, à 18 heures locales, Todd est retrouvée morte à son domicile[13].

Investigations[modifier le wikicode]

La gendarmerie royale du Canada confirme la mort de Todd et conclut à un suicide. Les investigateurs connaissent les causes de son décès mais ne révéleront rien[9].

Réactions[modifier le wikicode]

Sa mort, mais surtout ses causes, ont suscité beaucoup d'émotion, non seulement au Canada, mais aussi à l'échelle internationale. Des dizaines de pages Facebook ont été créées en son nom, mais cette fois-ci pour sa mémoire. Ces pages ont d'ailleurs, pour une large majorité, comme titre : "Rest In Peace Amanda". Elles ont aussi pour but de dénoncer le "cyberharcèlement". En Colombie-Britannique, il serait même question d'un projet de loi visant à mieux protéger les ados[14].

Le mouvement Anonymous n'a pas tardé à réagir : quelques jours après le décès d'Amanda, ils déclarent sur Internet connaître son malfaiteur : il aurait trente-deux ans et fréquenterait des sites de pédophilie[15]. Cet homme déclare « connaître Amanda ». Un avocat canadien a prévenu sur la chaîne CBC que « le système n'est pas censé condamner quelqu'un sans poursuites officielles. Il n'est pas censé être juge, jury et bourreau sur la place publique »[15],[16].

Notes et références[modifier le wikicode]

  1. ((en)) RCMP announces investigation into death of Amanda Todd, Digitaljournal.com. Consulté le 13 octobre 2012
  2. ((en)) Associated Press, « Canadian teen found dead weeks after posting wrenching YouTube video detailing bullying », The Washington Post. Consulté le 13 octobre 2012
  3. ((en)) Amanda Todd’s suicide to be investigated by RCMP | Canada | News | National Post, News.nationalpost.com. Consulté le 13 octobre 2012
  4. ((en)) Gillian Shaw, « Port Coquitlam teen driven to death by cyberbullying (with video) », Vancouver Sun. Consulté le 12 octobre 2012
  5. Elle raconte son harcèlement sur YouTube puis se suicide, 12 octobre 2012. Consulté le 16 octobre 2012
  6. ((en)) Coquitlam, « Update on sudden death of Port Coquitlam teen », Bc.rcmp-grc.gc.ca. Consulté le 13 octobre 2012
  7. ((en)) Tiffany Crawford, « Death of bullied teen Amanda Todd being investigated by RCMP. », Vancouver Sun. Consulté le 12 octobre 2012
  8. ((en)) Online bullying of B.C. teen continues amid police probe | CTV News, Ctvnews.ca. Consulté le 14 octobre 2012
  9. 9,0 et 9,1 ((en)) Death of bullied teen Amanda Todd being investigated by RCMP, 2012, Vancouversun.com. Consulté le 13 octobre 2012
  10. 10,0 10,1 et 10,2 ((en)) Bullied Canadian teen leaves behind chilling YouTube video - CNN.com, Edition.cnn.com. Consulté le 13 octobre 2012
  11. ((en)) Brittney R. Villalva, « Amanda Todd: 15-Year-Old Tells Story of Bullying and Suicide Before Death », 2012, christianpost.com. Consulté le 16 octobre 2012
  12. ((en)) Meghan Keneally, « Tragedy as girl, 15, kills herself just one month after posting desperate YouTube plea begging bullies to stop tormenting her », Daily Mail. Consulté le 13 octobre 2012
  13. ((en)) Meghan Keneally, « Tragedy as girl, 15, kills herself just one month after posting desperate YouTube plea begging bullies to stop tormenting her », Daily Mail. Consulté le 13 octobre 2012
  14. ((fr)) Cécile Bouanchaud, « Le suicide d'Amanda bouleverse le Net » sur [[w:Europe 1|]], 16 octobre 2012
  15. 15,0 et 15,1 ((fr)) Cécile Bouanchaud, « #RIPAmanda : les Anonymous la "vengent" » sur [[w:Europe 1|]], 17 octobre 2012
  16. ((en)) Amanda Todd's alleged tormentor named by hacker group - British Columbia - CBC News. Consulté le 16 octobre 2012.

Liens externes[modifier le wikicode]

Sources[modifier le wikicode]


  • Page Canada de Wikinews Page « Canada » de Wikinews. L'actualité canadienne dans le monde.