Dossier:Mouvement du 23-Mars en République démocratique du Congo

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dossier
Mouvement du 23-Mars en République démocratique du Congo
Actualiser la page Actualiser la page

Le Mouvement du 23-mars, également appelé M23, est un groupe créé suite à la guerre du Kivu. Il est composé d'ex-rebelles du Congrès national pour la défense du peuple réintégrés dans l'armée congolaise suite à un accord de paix signé le 23 mars 2009 avec Kinshasa. Ils se sont ensuite mutinés en avril 2012. Leur nom provient des accords du 23 mars 2009, car les membres considèrent que le gouvernement congolais n'a pas respecté les modalités de celui-ci.



À l'origine de ce dossier :


RDC : le Conseil de sécurité de l’ONU impose des sanctions contre les leaders du M23

L'emblème de l'ONU.
Le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé, à l’unanimité, d’imposer des sanctions contre les leaders de la rébellion du M23 en République démocratique du Congo. En adoptant une résolution proposée par la France, le Conseil a aussi demandé aux rebelles de se retirer immédiatement de Goma, capitale du Nord-Kivu, près de la frontière rwandaise, et a condamné tout soutien étranger au M23.
[Modifier] - Crédit image → Lire la suite

Dernières nouvelles :


RDC : le M23 renonce pour l’instant à exiger un cessez-le-feu

Région du pays dans laquelle le mouvement M23 est localisé.
Depuis leur reprise officielle le 4 janvier, les pourparlers de Kampala entre Kinshasa et les rebelles du Mouvement du 23-Mars sont bloqués. Le Mouvement du 23 Mars a annoncé mardi, dans une conférence de presse à Bugolobi, qu’il renonçait temporairement à son exigence de signature de cessez-le-feu avec le gouvernement congolais pour permettre la reprise des discussions.
[Modifier] - Crédit image → Lire la suite

Faits marquants

Cette section peut contenir jusqu'à 6 faits marquants. N'hésitez pas à la compléter.


Ajouter un cinquième fait marquant



RDC : La vie reprend à Goma sans le M23

Membres du M23 quitant Goma

Les rebelles du M23 ont accepté de se retirer de Goma et de ses environs après une forte mobilisation internationale, notamment des pays voisins des Grands Lacs, et en échange d'une promesse de dialogue avec Kinshasa.

Ils se sont engagés à se retirer vers les positions qu'ils occupaient avant leur récente offensive sur Goma, plus au nord, dans le territoire du Rutshuru.

Depuis leur départ, des centaines de policiers de République démocratique du Congo ont repris du service dans les rues de Goma, avec mission de "sécuriser" la ville. Dimanche, l'armée n'avait toujours pas opéré son retour.
[Modifier] - Crédit image → Lire la suite


RDC : Pourparlers de Kampala, Kinshasa et le M23 étudient le document de base

Région du pays dans lequel le mouvement M23 est localisé.

Au quatrième jour des pourparlers de Kampala entre le gouvernement de la République Démocratique du Congo et les rebelles du M23, les deux parties travaillaient séparément mercredi sur un document de règlement intérieur.

Mardi dernier, le ministre des Affaires étrangères Raymond Tshibanda, à la tête de la délégation gouvernementale, s’est livré à une tirade pour dénoncer les activités criminelles des rebelles, tout en les mettant en garde sur d’éventuels dérapages à caractère ethnique.
[Modifier] - Crédit image → Lire la suite


RDC : le M23 boycotte le deuxième jour des négociations

Flag of the Democratic Republic of the Congo.svg

Les rebelles du M23 ont décidé ce lundi de boycotter le deuxième jour des négociations avec les autorités de la République démocratique du Congo (RDC) organisées dans la capitale ougandaise Kampala.

Ils refusent de retourner à la table des négociations si la partie congolaise organise une conférence de presse.
[Modifier] - Crédit image → Lire la suite


RDC : Discussions tendues à Kampala entre le gouvernement congolais et le M23

Membres du M23 à Goma

C’est dans un climat tendu que le gouvernement de la République Démocratique du Congo et les rebelles du M23 ont entamé dimanche à Kampala, en Ouganda, des pourparlers visant à ramener la paix dans l’est de la RDC.

Le ministre congolais des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda, à la tête de la délégation gouvernementale, a menacé de bloquer les discussions après une longue tirade du chef de la délégation du M23.
[Modifier] - Crédit image → Lire la suite

Wikinews Mouvement du 23-Mars en République démocratique du Congo compte actuellement 17 articles.

Articles publiés :



Voir aussi