Discussion:Quand des étudiants de Science Po vandalisent Wikipédia…

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pas de pot pour la science.[modifier le wikicode]

Que des étudiants d’une prestigieuse école de journalisme se permettent de critiquer la pertinence des informations mise en ligne par Wiképédia est une chose, chacun peut vérifier quotidiennement le soin que leurs pères apportent à la vérification des informations qu’ils nous transmettent, la destruction d’un bien publique en est une autre. Notre monde étant ce qu’il est, peu d’entre nous ont et auront l’opportunité de suivre un jour une formation de la qualité de celle que monnaye cette grande école ; et il y a de l’arrogance dans l’attitude de ces privilégiés qui détériorent ainsi un outil gratuit et accessible à tous. Mais là n’est même pas le fond du problème, ce n’est pas la première attaque en règle mené contre cet outils sans arrières pensées commerciales qui indique en outre clairement ses limites. Ce qui dérange ces sectateurs du droit à l’information, c’est de voir chaque jour leur monopole être remit en question par ceux qui n’ont d’autres motivations que la transmission d’un savoir, dont ils ne sont plus les seuls à déterminer l’à-propos. Mais même lorsque sur le bord de la route les chiens aboient, le monde avance…


Une attitude vraiment stupide.[modifier le wikicode]

Très honnêtement, qui irait se plaindre chez Peugeot que sa voiture ne marche plus, et les accuser d'incompétence quand on a soi même mis par terre la moitié du moteur ?

Un dicton dit : le monde est ce que l'on en fait. Les wiki sont pareil. Libre à vous de réécrire l'histoire à la gloire de Staline (tentative d'évitement du point Godwin réussie) ou de Big Brother, ou de raconter que Micheal Jackson fut le premier homme à marcher sur la Lune. C'est la grande faiblesse et la grande force du wiki. C'est facilement manipulable à des fins malhonnêtes, ça demande à chacun de ne pas raconter n'importe quoi, et dans ce cas, on a la source d'information la plus fiable qui puisse exister en ce monde : celle du nombre.

Même en déployant le plus d'efforts possible, l'information est toujours biaisée par la perception du monde de la personne recevant puis restituant l'information. Si une seule personne écrit un article, il y a risque de biais plus ou moins volontaire : adoration, répultion, désaccords sur certains points... Par exemple, trouveriez vous un article sur Darwin pertinent si vous saviez qu'il a été écrit par un adepte de l'Intelligent Design ?

Maintenant, si le monde entier peut colaborer à l'écriture du même article, est capable de communiquer, d'échanger leurs points de vue, de trouver un compromis, et s'entendre sur le résultat final, tout en mettant régulièrement à jour ledit article, alors je pense qu'on élimine pour beaucoup le risque de biais.
Mais pour ça, il faut que tout le monde joue le jeu, et si un petit malin saute à pieds joints sur la fourmilère, ah bah forcément, comme ça, ça va beaucoup moins bien marcher.

À croire que les détracteurs de Wikipedia se sentent obligés de rajouter des erreurs en son sein pour donner corps à leur théorie.
Diffuser de fausses informations s'appelle de la désinformation, ce qui nous renvoie généralement aux periodes les plus sombres de l'Histoire. Je trouve vraiment trise que des étudiants de Science Po, sensés représenter l'Elite culturelle de notre pays, se livrent à de telles activitées, quelles que soient leurs motivations.

Une telle attitude en a choqué plus d'un. Facile de dire des contre-vérités sur Wikipédia, relayés par les médias officiels. Mais David Monniaux a rétabli la vérité sur certaines allégations des intéressés. -- Bertrand GRONDIN → (écrire) 16 juillet 2007 à 14:31 (UTC)
"[...] on a la source d'information la plus fiable qui puisse exister en ce monde : celle du nombre", dit le commentaire ci-dessus. Mais très souvent, c'est la majorité qui se trompe (voire même l'écrasante majorité : penser à la platitude de la Terre ou le fait que celle-ci est le centre de l'univers, propositions soutenues par quasiment tous pendant des siècles et des siècles). Le nombre n'est pas en lui-même un gage de fiabilité. Cela dit, de quelle façon ces étudiants auraient-ils dû contrôler la fiabilité de Wikipédia ? Personnellement, j'aurais utilisé la même méthodologie qu'eux (en supprimant bien entendu les modifications erronées à la fin de la période de test et en écrivant dans la page de discussion de chaque article modifiée quelque chose du genre "erreur corrigée. Il s'agissait d'une expérience faite pour déterminer la fiabilité de Wikipédia..." Bien sûr, pendant la période en question, les erreurs n'en seraient pas moins présentes. Vous me direz que cela pourrait induire des utilisateurs en erreur. Certes, mais tout utilisateur sait (ou devrait savoir) que les articles ne sont pas fiables à 100% puisque modifiables par n'importe qui. Si des utilisateurs ont cru sans autre aux modifications erronées faites par les étudiants de Science-Po, c'est leur manque d'esprit critique qui est à blâmer!) Cordialement. (je suis Escalator sur Wikipédia mais je n'ai pas de compte sur Wikinews)

Avis d'un participant à Wikipédia[modifier le wikicode]

Comment considérer l'attitude de ces étudiants en journalisme de Sciences Po ? Pour participer depuis des années aux versions anglaises et françaises de Wikipédia dans de nombreuses matières scientifiques (physique, astronomie notamment), et être réconnu dans mon métier pour mon esprit critique que j'exerce tous les jours plus qu'à mon tour, je considère vraiment leur attitude comme du vandalisme et stupide et je me sens visé par leur action, même si j'ai la prétention de croire que mes articles de fond subissent peu voire pas du tout de correction, à l'exception des amendements.

Il faut d'abord se demander de quel droit ces étudiants ont agit de la sorte et sans le consentement des administrateurs de Wikipédia. Qu'ils soient de futurs journalistes ou les représentants d'une grande école n'est pas une excuse et devrait même les faire réfléchir sur l'image qu'ils donnent en ayant agit de la sorte. Prétendre qu'ils n'ont pas agit dans le but de nuire, ne change rien à la question.

Que nous soyons dans un Etat de droits qui garantit la liberté d'expression est une chose, encore faut-il en connaître les limites et vérifier comment cette liberté est appliquée et respectée. Or les avocats de Sciences Po devraient savoir mieux que quiconque que l'action de ces étudiants souffrent de quelques défauts. Qu'ils fassent une étude, d'accord, mais en y mettant les formes, c'est-à-dire en respectant les règles !

Quand au fond du problème, il faut être naïf ou exigeant (mais con) pour imaginer que les corrections se font sur l'instant. Les participants peuvent être absents ou n'ont peut-être pas les connaissances requises pour effectuer la correction.

Il y a ensuite des milliers d'articles à vérifier et à corriger, des réponses à donner dans les discussions, et cela ne se fait pas non plus en cinq minutes.

Enfin, ces élèves ont sans doute oublié que Wikipédia fonctionne grâce à des bénévoles. S'ils étaient payés pour leur travail - ce qu'ils ne demandent pas - , ils réagiraient sans doute plus rapidement aussi.

Quant aux corrections à proprement dites, tout bon journaliste va recouper ses sources, ce qui prendra un certain temps, parfois plusieurs jours. Et quand bien même, il connaîtrait la "bonne réponse", comptez aussi sur le fait que personne n'est 24 heures sur 24 rivé derrière son ordinateur. Laissez encore cette liberté aux internautes !

Désolé messieurs et mesdames les journalistes en herbe, mais votre "étude" ne respecte aucune méthode et aucune déontologie. Retournez sur les bancs d'école, vous y avez encore bien des choses à apprendre !

Pour clore le sujet, rappelons que Wikimedia vient justement de publier une charte qualité (cf http://quality.wikimedia.org) qu'elle applique dorénavant à la rédaction de tous les articles. Espérons que cela participe à réduire les actes de vandalisme et à l'amélioration du contenu de cette encyclopédie. --Thierry, journaliste scientifique.

Même si cela n'a pas vraiment sa place ici, je ne peux qu'être d'accord avec Thierry, Amicalement--Chaps the idol 2 octobre 2007 à 13:05 (UTC)