Aller au contenu

Des millions de personnes participent à la grève pour le climat

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Greta Thunberg à Montréal.
Source : Lëa-Kim Châteauneuf.

Le mouvement de grève « Friday for future » lancé par la militante suédoise de 16 ans, Greta Thunberg, a provoqué une mobilisation sans précédent vendredi avec plus de 6 millions de personnes en grève dans 170 pays.

Publié le 28 septembre 2019
Des marées humaines ont déferlé dans quelques 6 400 manifestations à travers le monde. La plus imposante s'est déroulée à Montréal, au Canada où environ 500 000 personnes étaient présentes pour écouter l'allocution de Greta Thunberg. La file de marcheurs mesurait environ 4 kilomètres.

« Bonjour, Montréal ! Je suis très heureuse d’être ici, au Canada, au Québec » a-t-elle déclaré en français vers 14h30 UTC-5 en commençant son discours en comparant le Canada avec la Suède, son pays d'origine. Elle a poursuivi en critiquant les dirigeants du monde pour leurs actions qu'elle juge insuffisantes pour le climat et l'écologie. Elle termine son discours une nouvelle fois en français « Le changement arrive, que vous l’aimiez ou non ».

D'aucuns diraient que nous gaspillons notre temps, nous, nous disons que nous changeons le monde

— Greta Thunberg

La manifestation est demeurée calme et pacifique, encadrée par un imposant dispositif policier. Le seul incident signalé concerne le premier ministre du Canada Justin Trudeau qui prenait part à la marche. Il aurait été chahuté par un manifestant, un homme de 39 ans, qui a été rapidement arrêté par la police fédérale avant d'être remis au SPVM. La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a remis les clés de la Ville à la jeune militante en fin de journée en se félicitant pour la mobilisation qualifiée d'historique.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews

avant Jour précédent

28 septembre 2019

Jour suivant avant