Covid-19 : l’Agence européenne des médicaments et Swissmedic approuvent l'utilisation du vaccin de Pfizer-BioNTech

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Logo de Swissmedic
Les bureaux de l'AEM à Amsterdam

21 décembre 2020. – Pendant la fin de semaine, deux nouvelles agences de réglementation des médicaments ont donné leur autorisation d'utilisation du vaccin développé par Pfizer/BioNTech, le Tozinaméran. C'est d'abord Swissmedic, l'agence de réglementation de la Suisse, qui a donné son autorisation le samedi 19 décembre, en indiquant qu'à la suite d'« un examen méticuleux de l’information disponible », l'agence suisse avait « conclu que le vaccin contre la Covid-19 de Pfizer/BioNTech [était] sûr et que ses avantages l’emport[aient] sur les risques ». Le pays a conclu des ententes lui donnant accès à 15,8 millions de doses de trois candidats vaccins différents, soit ceux de Pfizer-BioNTech, Moderna et AstraZeneca. Ces 15,8 millions de doses sont suffisantes pour vacciner les quelques 8,6 millions de personnes qui habitent le pays. Rappelons que la Suisse est fortement touchée par la pandémie et qu'on y dénombre à ce jour plus de 400 000 personnes infectées et plus de 6 000 décès. Le pays a d'ailleurs imposé de nouvelles restrictions sanitaires pour faire face à une très forte seconde vague de contamination, mais sans aller aussi loin que d'imposer un nouveau confinement.

Le lendemain de l'autorisation suisse, c'était le tour de l'organisme de réglementation de l'Union européenne, l’Agence européenne des médicaments, de donner son autorisation pour l'utilisation du vaccin de Pfizer-BioNTech. Cette autorisation est le résultat d'une évaluation scientifique minutieuse de l'agence médicale, qui a conclu à l'efficacité du vaccin contre le virus. Plusieurs membres de l'Union européenne avaient dénoncé la lenteur de l'agence à approuver le vaccin, en mentionnant que plusieurs pays l'avaient déjà fait. L'agence de réglementation avait répondu à ces pressions en affirmant qu'une décision ne serait prise « que lorsque les données sur la qualité, la sécurité et l’efficacité du vaccin seraient suffisamment solides et complètes pour déterminer si les bénéfices du vaccin l’emport[aient] sur les risques qui y [seraient] liés ». La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a aussi indiqué que la vaccination des ressortissants de l'Union européenne pourrait débuter entre le 27 et le 29 décembre.

Voir aussi

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

21 décembre 2020

Jour suivant avant