Catalogne : Toulouse et Barcelone veulent des trains transfontaliers adaptés aux besoins réels sur la ligne à grande vitesse

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le 8 avril, le gouvernement de Catalogne et la région Midi-Pyrénées se sont entendus pour développer une alternative aux TGV qui permettrait de développer des offres de transport ferroviaire qui correspondent aux besoins réels des usagers.

Un train Avant.
Carte schématique du réseau des trains Renfe-SNCF en Coopération gérés par Elipsos, juin 2014

19 avril 2015. – Cette idée a été partagée lors d'une réunion entre le ministre-conseiller catalan du Territoire et du Développement durable, Santi Vila, et Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées.

Cette démarche part du constat que les horaires actuels entre Perpignan et Barcelone sont peu pratiques. Pour compenser cette faiblesse, ils envisagent donc de les compléter avec des « liaisons efficaces et régulières ».

La nouvelle offre permettrait de disposer de trains plus nombreux et à des tarifs plus accessibles pour relier les villes de Barcelone, Girona, Tarragona, Lleida, Perpignan, Narbonne, Carcassonne, Montpellier et Toulouse.

Le plan à l'étude s'inspirera de l'expérience positive menée entre Girona et Barcelone. Sur cette ligne circulent des trains Avant, moins rapides que les trains AVE. La mise en place de cette nouvelle offre est espérée pour 2016.

Le développement de ce plan pourrait être facilité par la réforme administrative française qui donnera la même administration régionale de Perpignan jusqu'à Toulouse au 1er janvier 2016.

Cette démarche pourrait également permettre de combler le déficit de la société TP Ferro, gestionnaire du tunnel LGV transpyrénéen.

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 19 avril 2015

Jour suivant avant