Canada : rencontre entre les chefs autochtones et le premier ministre

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Idle No More est un mouvement de protestation à l'échelle nationale au Canada de la part des Autochtones contre le projet de loi C-45 du gouvernement Harper (ici des manifestants à Victoria en Colombie-Britannique)

11 janvier 2013. – Ce vendredi, se tiendra une rencontre à Ottawa entre le Premier ministre du Canada Stephen Harper et des chefs autochtones. Durant cette même journée, des manifestations se tiendront au travers du Canada dans le cadre du mouvement Idle No More en protestation contre le projet de loi C-45 qui viole les traités ancestraux selon les communautés autochtones. « Nous sommes arrivés à un moment sans pareil dans l'histoire de nos peuples. » a déclaré le chef national de l'Assemblée des Premières nations (APN), Shawn Atleo. Les chefs autochtones souhaitent discuter de trois points principaux : l'établissement d'une mécanique pour assurer la mise en œuvre des traités, le partage des revenus tirés des ressources naturelles et un meilleur financement des programmes.

Cependant, plusieurs chefs autochtones, dont la chef d'Attawapiskat, Theresa Spence, qui fait la grève de la faim depuis le 11 décembre, refusent de participer à cette rencontre si le représentant de la reine, le gouverneur général, n'y est pas présent. En effet, la chef d'Attawapiskat a envoyé une lettre au palais de Buckingham afin de demander la présence du gouverneur général à cette rencontre qui est essentielle selon elle pour discuter des traités signés. « Ce sont ces traités faits en vertu de la Proclamation royale de 1763 qui ont permis l'établissement dans nos territoires. La légitimité du Canada est basée sur ces traités faits avec nos ancêtres. » peut-on lire dans un communiqué d'Attawapiskat. D'autres chefs comme Eve Ottawa, grand chef de la nation atikamekw, refusent également d'y participer en signe de solidarité avec Theresa Spence. « Cette rencontre n'aura pas lieu en fonction des conditions que le premier ministre ou ses représentants tenteront de nous imposer afin de favoriser leur agenda. C'est notre moment. » a déclaré le grand chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba, Derek Nepinak, qui a également annoncé qu'il boycotterait cette réunion. De son côté, le gouverneur général a déjà annoncé qu'il ne sera pas présent à cette réunion, mais, à la demande du premier ministre, il a accepté de tenir une cérémonie avec une délégation de chefs autochtones à Rideau Hall après la rencontre.

Les dirigeants autochtones n'ont pas grand confiance quant aux résultats de cette rencontre. « Je ne veux pas être trop pessimiste, mais il ne faut pas s'attendre à beaucoup de la part du gouvernement. » a annoncé le chef de l'Assemblée des Premières nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 11 janvier 2013

Jour suivant avant
  • Page Canada de Wikinews Page « Canada » de Wikinews. L'actualité canadienne dans le monde.