COVID-19 : six pays africains auront leur propre production de vaccin ARNm

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Publié le 22 février 2022
Alors que seulement 11,3 % des Africains ont reçu un schéma vaccinal complet contre la Covid-19, 62% de la population mondiale s'est vu injecter au moins une dose. L'Afrique du Sud, l'Égypte, le Kenya, le Nigeria, le Sénégal et la Tunisie ont été choisis par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour héberger leur propre production de vaccins à ARN messager (ARNm) dans le cadre du programme mondial de l'OMS de production de ces vaccins.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'OMS

Ce programme a pour objectif de mettre fin à la pénurie de vaccin contre la covid-19 que connait le contient depuis le début de la pandémie malgré les dons des pays riches dans le programme COVAX.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'OMS a déclaré : « La pandémie de Covid-19 a montré mieux que n'importe quel autre événement que s'en remettre à une poignée d'entreprises pour fournir des biens publics mondiaux est restrictif et dangereux. ». Il n'a cessé de réclamer un accès équitable aux vaccins afin de venir à bout de la pandémie et fustige régulièrement contre le fait que les nations riches se soient accaparé les doses pour elles-mêmes, laissant ainsi l'Afrique avec un accès limité à la vaccination.

L'annonce du transfert de technologie de l'ARNm doit avoir lieu vendredi à Bruxelles lors du sommet entre l'Union européenne et l'Union africaine.

Pour le moment, seul 1 % des vaccins utilisés par l'Afrique sont produits par l'Afrique. Le rôle du programme mondial de l'OMS est de veiller à ce que les fabricants des pays africains disposent du savoir-faire nécessaire pour produire des vaccins à ARNm à grande échelle et conformément aux normes internationales.

Les nouvelles unités de productions en Afrique seront d'abord destinées à lutter contre le Covid-19 en produisant des vaccins mais pourront aussi produire potentiellement des vaccins contre des maladies comme le paludisme, la tuberculose et le VIH ainsi que de l'insuline pour le diabète et des médicaments contres les cancers.

Source[modifier | modifier le wikicode]

Science portal icons.png
Thèmes


Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

22 février 2022

Jour suivant avant