Côte d'Ivoire : grève générale contre le président Gbagbo

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Localisation de la Côte d'Ivoire

27 décembre 2010. – La Côte d'Ivoire, pays de l'Afrique occidentale, est en grève générale en protestation contre le président Laurent Gbagbo, qui ne cède pas le pouvoir à Alassane Ouattara, vainqueur des dernières élections présidentielles.

Malgré la reconnaissance internationale de l'ONU[1], l'Union européenne, les États-Unis, l'Union africaine et de la CEDEAO[2], le président sortant n'a pas l'intention de s'en aller. La situation a engendré un état politique après les élections de novembre qui auraient dû faire tourner la page au pays, encore saigné par la guerre civile de 2002-2003, et qui à l'inverse ont apporté de nouvelles violences et des assassinats entre les deux groupes rivaux.

Alassane Ouattara a proclamé hier la grève générale nationale en réponse à la décision d'un tribunal qui a renversé l'hésitation électorale, qui dans les résultats partiels, le donnait clairement pour gagnant, alors que dans les définitifs par contre a donné inexplicablement pour gagnant Gbagbo.

La CEDEAO a menacé même de recourir l'emploi de la force si le président sortant devait continuer dans son obstructionnisme. Demain même, il est prévu l'arrivée en Côte d'Ivoire de trois présidents de l'Afrique occidentale pour communiquer officiellement l'ultimatum à Gbagbo.

Cependant, l'agence Reuters écrivait dans un communiqué que la grève annoncée a été peu suivie.

Notes

Voir aussi

Sources