Burkina-Faso : double attaque à Ouagadougou contre l'EMA et l'ambassade de France

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

3 mars 2018. –

Le vendredi 2 mars 2018, deux attaques coordonnées jihadistes par armes à feu ont eu lieu dans le centre de Ouagadougou, la capitale du Burkina-Faso. Deux groupes d'assaillants ont attaqué à la mi-journée l'ambassade de France et l'État-major des armées. Les forces de défense et de sécurité burkinabés ont riposté, abattant les 8 assaillants et en capturant 2. Le bilan est flou et les sources officielles évoquent 8 morts parmi les FDS burkinabés : 2 gendarmes burkinabés devant l'ambassade et 6 soldats à l'état-major. Les sources sécuritaires interrogés par l'AFP avaient fait état d'abord d'au moins 28 personnes mortes et plus que 80 blessées au total à la suite de l'attaque contre l'état-major des armées. Il n'y a pas de morts français à la suite de l'attaque sur l'ambassade, selon l'AFP.

Le président de la Commission de l'Union africaine Moussa Faki, le premier ministre burkinabè Paul Kaba Thiéba ainsi que le président français Emmanuel Macron ont condamné les attentats.

Les attaques sont revendiquées par le Jamaat Nosrat al-Islam wal-Mouslimin, groupe de soutien à l’islam et aux musulmans.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 4 mars 2018

Jour suivant avant