Astronomie : précipitations cosmiques

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Photo de Abell 2597 prise par le télescope spatial Chandra.

8 mars 2015. – En utilisant le télescope spatial Chandra de la NASA, des astronomes ont constaté que la formation d'étoiles au sein de galaxies contenant des trous noirs supermassifs peut être ralentie par un phénomène appelé « précipitation cosmique ». C'est un phénomène qui crée des sortes de pluies de gaz froid au sein d'une galaxie à partir de gaz chaud. Ces gaz froids ont un effet direct sur le trou noir supermassif, qui produit alors une réaction sur ce même gaz.

Mark Voit, chef d'une équipe de la université d'État du Michigan, a exploré les émissions de rayons X d'environ 200 amas de galaxies. Ses observations ont montré que le gaz chaud, qui devrait normalement se refroidir et former de nouvelles étoiles, interagit avec le trou noir et produit des nuages froids qui se mélangent avec le gaz chaud aux alentours. Certaines condensations forment des étoiles mais d'autres précipitent vers le trou noir. Ces précipitations sur le trou noir déclenchent des jets de particules énergétique qui réchauffent le gaz qui tombe vers le trou. Une fois le gaz réchauffé, la formation d'une étoile n'est plus possible. Ce cycle est la principale cause du ralentissement de la croissance des galaxies. Sans celui-ci, il y aurais beaucoup plus d'étoiles dans les galaxies.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Logo Wikinews
Actualiser la page Actualiser la page
avant Jour précédent

Évènements du 8 mars 2015

Jour suivant avant