Après le cyclone Nargis, l'aide de l'ONU commence à arriver en Birmanie

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

8 mai 2008. – L'aide de l'Organisation des Nations unies commence à arriver en Birmanie, après les dizaines de milliers de morts provoqués par le cyclone Nargis.

À propos de l'acheminement de l'aide internationale, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon a déclaré qu'il était « préoccupé par la tragédie au Myanmar[1], dont le gouvernement a confirmé que plus de 22 000 personnes étaient mortes et plus de 41 000 personnes ont été portées disparues à la suite du cyclone Nargis des 2 et 3 mai. Les premières estimations indiquent que près d'un million de personnes sont actuellement sans-abri et beaucoup d'autres ont besoin d'aide. »

Des responsable du gouvernant birman ont déclaré que 22 464 personnes sont décédées à la suite du cyclone Nargis. Mais ce n'est que lorsque les sauveteurs ont atteint les zones les plus durement touchées par la catastrophe qu'ils ont réélement compris l'ampleur des dégâts et du bilan humain. Ainsi, au moins 10 000 personnes ont été tuées rien que dans la ville de Bogalay, situé dans le district de Pyapon, dans le sud-ouest du pays.

Des centaines de milliers de personnes sont sans-abri, et au moins trois milliers d'autres ont été blessés par le cyclone.

Notes

Sources