Allemagne : la grève chez Lufthansa et Germanwings a commencé

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Un airbus A300 de Lufthansa

22 février 2010. – La situation de tension ne s'arrange pas chez les deux compagnies aériennes allemandes Lufthansa et sa petite sœur Germanwings. Le mouvement de grève a en effet commencé hier, dès minuit (23 h 00 GMT). Un entretien téléphonique entre le président de la Lufthansa, Wolfgang Mayrhuber, et les représentants syndicaux n'a apparemment pas débouché sur des résultats tangibles. « Dans les circonstances actuelles, la grève va être lancée », a déclaré à l'AFP leur porte-parole, Jörg Handwerg.

Du côté de la direction, « Nous pouvons négocier tout de suite sur le thème de la garantie de l'emploi pour les pilotes de Lufthansa si le VC renonce à ses revendications irréalisables et juridiquement irrecevables concernant l'extension à l'étranger de la convention tarifaire allemande », a affirmé Christoph Franz, vice-président de la compagnie, dans un communiqué.

« Aucun emploi n'a été délocalisé à l'étranger, il n'y a jamais eu de suppression de postes de pilotes de Lufthansa et ce n'est pas prévu à l'heure actuelle », a-t-il également fait valoir. « Au contraire, avec le succès de la stratégie d'alliances aériennes, près de 20 % de nouveaux postes de pilotes ont été créés depuis 2001 à Lufthansa ».

Le Ministre fédéral des Transports, Peter Ramsauer (CSU), s'est vivement opposé aux demandes syndicales, les décrivant comme « irréalistes » et a estimé qu'« une telle grève arrivait bien mal à propos ». Malgré qu'il ait appelé à une rapide reprise du dialogue entre direction et syndicat, les pilotes ont maintenu leur mot d'ordre dimanche en milieu de journée. De plus, le président de l'Association de l'industrie allemande (BDI), Hans-Peter Keitel a mis en garde le gouvernement contre les effets d'une grève sur les exportations, fer de lance de la première puissance économique européenne.

Le syndicat Cockpit (VC[1]) a appelé environ 4 000 pilotes à la grève à partir de lundi. La principale revendication du syndicat est la crainte que les pilotes allemands soient mis à l'écart, car la compagnie confie de plus en plus de ses vols à des filiales à bas coûts, basées à l'étranger.

Notes

Voir aussi

Sources



  • Page Allemagne de Wikinews Page « Allemagne » de Wikinews. L'actualité allemande dans le monde.