Aller au contenu

États-Unis : quatre membres des « Proud boys » reconnus coupables de complot séditieux

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.

Publié le 5 mai 2023
Un jury fédéral de Washington a reconnu coupable l'ancien chef des Proud boys et trois associés de « complot séditieux » pour leur rôle dans l'assaut du Capitole des États-Unis par des partisans de Donald Trump en janvier 2021

Enrique Tarrio, en 2020.

Le complot séditieux est une accusation rare qui remonte aux premiers jours de la guerre civile américaine. La loi définit ce crime comme étant un complot visant à utiliser la force pour renverser le gouvernement américain, s'opposer à son autorité ou « empêcher, entraver ou retarder l'exécution de toute loi des États-Unis ».

L'ancien chef des Proud boys, Enrique Tarrio, et les leaders régionaux Joe Biggs, Ethan Nordean et Zach Rehl, ont également été reconnus coupables jeudi d'avoir conspiré pour empêcher le Congrès de certifier la victoire de Joe Biden à l'élection présidentielle de 2020. Toutefois, le jury n'a pas réussi à se prononcer sur les deux accusations de complot contre un cinquième accusé dans l'affaire, Dominic Pezzola. Pezzola est un ancien Marine et boxeur qui a rejoint les Proud boys après les élections de 2020 mais n'a occupé aucun rôle de leader au sein de l'organisation.

Partisants de Donald Trump envahissant le Capitole le 6 janvier 2021.

Les cinq accusés ont fait face à un total de neuf chefs d'accusation liés à l'attaque contre le Capitole, notamment obstruction à une procédure officielle et complot visant à empêcher le Congrès et les officiers fédéraux de s'acquitter de leurs fonctions. Ils ont été reconnus coupables de la plupart. Pezzola a également été reconnu coupable d'une accusation supplémentaire de vol pour avoir volé le bouclier anti-émeute d'un policier pour briser une fenêtre du Capitole.

Le verdict fait suite à l'une des plus grandes enquêtes criminelles de l'histoire des États-Unis. Dans deux affaires antérieures, des jurys ont reconnu coupable d'autres membres des Proud boys, mais aussi des membres de la milice anti-gouvernementale Oath Keepers. Au total, 14 membres des Oath Keepers et des Proud boys ont été reconnus coupables de complot séditieux, une accusation passible d'une peine 20 ans de prison.

Depuis janvier 2021, environ 1 000 personnes ont été reconnus coupables de divers délits en lien avec l'assaut du capitole, dont 20 policiers actifs.

Les Proud boys est un groupe autoproclamé de chauvins occidentaux, connus pour leur rhétorique antimusulmane et anti-immigrés, qui ont émergé pendant la campagne présidentielle de 2016 et sont devenus parmi les plus fervents partisans de Trump lors de la course de 2020.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Sur Wikipédia

Sources[modifier | modifier le wikicode]


Logo Wikinews

avant Jour précédent

5 mai 2023

Jour suivant avant