États-Unis : mise sous tutelle de Fannie Mae et Freddie Mac

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le secrétaire au Trésor Henry Paulson (ici avec George W. Bush en 2006) a confirmé la mise sous tutelle publique des deux géants du crédit hypothécaire au bord de la faillite.

8 septembre 2008. – Le gouvernement américain a annoncé dimanche qu'il prenait le contrôle des deux géants du crédit hypothécaire au bord de la faillite, Fannie Mae et Freddie Mac.

Le secrétaire au Trésor Henry Paulson a confirmé la nouvelle hier, en précisant que les deux groupes auraient davantage accès aux fonds publics, et que leurs dirigeants seraient remplacés. Mais il s’est refusé à chiffrer le coût de cette opération sans précédent qui devrait coûter des milliards de dollars aux contribuables, faisant valoir que le total dépendrait des résultats annoncés par Fannie Mae et Freddie Mac dans les jours à venir.

Le secrétaire au Trésor n’a pas non plus précisé combien de temps les deux sociétés resteraient sous contrôle gouvernemental. Leur tutelle a été confiée à la Federal Housing Finance Agency, une nouvelle agence créée à cette fin cet été par le Congrès.

Dans un communiqué, le président George W. Bush a souligné qu’il était essentiel de réformer les pratiques des deux géants du crédit immobilier afin d’assainir le système financier des États-Unis. Placer Freddie Mac et Fannie Mae sous tutelle permet d’éviter leur faillite, et de continuer à réunir les fonds nécessaires pour garantir des milliards de dollars de prêts immobiliers résidentiels.

Voir aussi

Sources



  • Page États-Unis de Wikinews Page « États-Unis » de Wikinews. L'actualité américaine dans le monde.