George W. Bush promulgue finalement le plan de sauvetage de l’immobilier

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Portrait officiel de George W. Bush en 2003

30 juillet 2008. – Le président des États-Unis George W. Bush a promulgué mercredi une loi ayant deux objectifs : venir en aide à 400 000 propriétaires immobiliers qui n’arrivent pas à payer leur hypothèque et sont menacés de saisie, et renflouer Fannie Mae et Freddie Mac, les deux géants américains du refinancement hypothécaire.

Dans un communiqué, la Maison Blanche a fait valoir que l'administration Bush se félicitait à l’avance de la mise en œuvre des nouvelles mesures visant à renforcer la confiance et la stabilité des marchés financiers, tout en permettant une meilleure surveillance de Fannie Mae et Freddie Mac, qui ont perdu des milliards de dollars, à la suite de la débâcle dans le secteur de l’immobilier.

Le plan de sauvetage crée notamment un fonds de 300 milliards de dollars, une somme qui servira à aider les propriétaires qui n’arrivent plus à rembourser leurs prêts hypothécaires. Ils pourront désormais emprunter à un taux avantageux et garanti par le gouvernement, plutôt que de perdre leur logement qui a souvent perdu de sa valeur.

Ce projet de loi avait été approuvé par les deux chambres du Congrès la semaine dernière. Dans un premier temps, le président Bush avait menacé d'opposer son veto aux mesures d’aide au logement. Il était en désaccord avec une clause prévoyant l’octroi de 4 milliards de dollars aux municipalités et États du pays, pour acheter et remettre à neuf des maisons saisies.

Le chef de l’exécutif estimait que cette clause encouragerait les banques à saisir des logements, plutôt qu’à coopérer avec les emprunteurs en difficulté. Mais finalement, Georges Bush s’est résigné à signer cette mesure.

Sources