Élection présidentielle française de 2012 : Lhomme trouve « absurde » que Hulot soit le leader des écologistes

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La désignation du candidat écologiste doit avoir lieu entre le 15 et le 24 juin 2011, les résultats du premier tour seront connus le 29 juin. Quatre candidats briguent cette investiture, Nicolas Hulot, Eva Joly, Stéphane Lhomme et Henri Stoll.

Nicolas Hulot en 2008.
Wikinews France regional with colours.svg
WIKINEWS
Présidentielle 2012
Ensemble des articles sur le sujet
Interprojet

13 juin 2011. – Stéphane Lhomme, candidat aux primaires d'Europe Écologie – Les Verts (EELV) pour l'élection présidentielle française de 2012, a jugé au micro de France Bleu Gironde « inacceptable » et « absurde » que Nicolas Hulot soit à la tête du mouvement écologiste, en expliquant qu'« il y a des moments où il faut savoir dire non, il faut savoir dénoncer ce qui est absolument inacceptable : Nicolas Hulot leader des écologistes, c'est comme [Dominique] Strauss-Kahn candidat du NPA, c'est absolument absurde » poursuivant en dénonçant le fait que Hulot « a été sponsorisé […] pendant 20 ans par des multinationales […] extrêmement polluantes et méprisantes pour la population ».

Stéphane Lhomme avait suggéré en avril dernier à Hulot de se retirer « immédiatement » de la primaire en estimant que sa candidature « nuirait gravement » à l'écologie politique s'il devait être le candidat EELV. Interrogé par Le Journal du dimanche à propos des déclarations de Nicolas Hulot sur le nucléaire, il explique que « Nicolas Hulot ne fait que répondre à des figures imposées par la campagne ». Il estime qu'Hulot « adopte une posture par rapport à la primaire. Il n'y a aucune sincérité dans ces déclarations » en lui reprochant être « l'homme des contrats avec EDF ».

Voir aussi

Sources


  • Page France de Wikinews Page « France » de Wikinews. L'actualité française dans le monde.