Wikinews:Débats sur les titres d'articles

Une nouvelle de Wikinews, la source d'informations que vous pouvez écrire.
Aller à la navigation Aller à la recherche

Exposé du problème[modifier le wikicode]

Depuis plusieurs mois, j'ai constaté que certains titres étaient systématiquement renommés. Le présent débat permettra de définir les contours en matière de nommage des titres des nouvelles.

Je propose une petite liste de points à aborder :

  • Faut-il limiter la longueur des articles ?
  • Faut-il de l'humour ?
  • Le titre doit-il ou non inciter à lire l'article ?
  • (...)

-- Bertrand GRONDIN → (écrire) 26 novembre 2006 à 16:06 (UTC)[répondre]

Parmi les questions qu'on peut évoquer, citons aussi : limiter un titre d'article à une seule ligne est-il une nécessité vitale, sachant que MediaWiki:Monobook.css inclut, depuis le 24 octobre 2005, deux lignes
/* interlignage des titres de pages : utile pour les titres « à rallonge » */
.firstHeading {line-height: 1.2em}
permettant que la lecture d'un titre à rallonge ne soit pas visuellement désagréable par un interlignage trop étroit, comme par exemple sur en:1981 UN Declaration on the Elimination of Intolerance and Discrimination commemoration anniversary ? Hégésippe | ±Θ± 26 novembre 2006 à 16:18 (UTC)[répondre]

Discussions[modifier le wikicode]

S'il faut lancer un véritable débat sur les titres, je suis d'accord. On peut aussi voir ça sur le canal IRC. Faager - «?» 26 novembre 2006 à 16:57 (UTC)[répondre]

Inscrire un débat « dans le marbre » (à la différence de la fugacité d'IRC, qui présente en outre l'inconvénient de ne pas avoir des archives accessibles facilement) dans une page méta me semble très avantageux. C'est pour cela que nous avons des pages de discussion, je crois... smiley Hégésippe | ±Θ± 26 novembre 2006 à 17:01 (UTC)[répondre]
D'accord, mais pour trouver des idées rapidement IRC c'est mieux. Faager - «?» 26 novembre 2006 à 17:07 (UTC)[répondre]
On ne peut plus d'accord avec Hégésippe (l'expérience débat sur IRC est ... peu concluante, pour ne pas dire franchement négative). Grimlock 26 novembre 2006 à 17:08 (UTC)[répondre]
Le gros problème, on n'a pas le droit de diffuser les discussion IRC.-- Bertrand GRONDIN → (écrire) 26 novembre 2006 à 18:05 (UTC)[répondre]

Les titres longs[modifier le wikicode]

Personnellement je suis assez opposé aux titres long... Après c'est un article ! Il faut néanmoins prendre en considération que certaines nouvelles ont plus de mal à être résumée dans une seule petite phrase. Il faut aussi voir le fait que si le titre n'est pas assez accrocheur qu'il n'évoque rien pour le lecteur il n'ira pas le lire ! Il faut trouver un compris juste qui permet que le journaliste reste neutre (mais est-ce la réelle utiltée d'un journaliste que d'être neutre dans le traitement de l'information ?) mais que le lecteur se sente concerné par la nouvelle et qu'il ait envie d'aller la lire. Korki 27 novembre 2006 à 11:17 (UTC)[répondre]

Un exemple : Londres : découverte de doses significatives de polonium-210 dans les analyses d'Alexandre Litvinenko. Quel titre plus court, précis et significatif compte tenu du contenu de l'article, aurais-tu proposé en remplacement ? Sachant qu'il existe par ailleurs un article antérieur titré Londres : décès inexpliqué de l'ex-espion russe Alexandre Litvinenko.
Pour ce qui concerne la neutralité de point de vue, elle est tout de même, implicitement, un principe de base du projet Wikinews, comme elle l'a antérieurement été sur Wikipédia. Hégésippe | ±Θ± 27 novembre 2006 à 11:36 (UTC)[répondre]

L'humour[modifier le wikicode]

Le bon sens[modifier le wikicode]

Le bon sens, le respect, on n'a pas besoin d'autres règles. Dans certain cas un titre long se justifie. L'humour est a rejeté comme la démagogie ou la facilité. Jacques Divol Wikinews   Discuter 26 novembre 2006 à 19:24 (UTC)[répondre]

Une pointe d'humour, c'est la pointe d'ail qui donne le goût au gigot. L'insipidité chasse le lecteur.-- Bertrand GRONDIN → (écrire) 26 novembre 2006 à 20:08 (UTC)[répondre]
Je comprends mais on retombe sur des problèmes de neutralité. De plus, ce qui en France pourrait passer pour une pointe d'humour, pourrait ne pas être compris au Canada, ou d'une vulgarité totale en Afrique francophone, voir tomber à plat en Belgique.
J'avoue que "cuisiner" l'information me gène. :) Jacques Divol Wikinews   Discuter 26 novembre 2006 à 20:25 (UTC)[répondre]
L'humour, façon Canard Enchainé, est pour moi une forme de lacheté intellectuelle. Si les épices étaient si important au moyen-age c'était pour cacher le gout infecte de la viande.
Devons nous, avec Wikinews, cuisiner l'information pour qu'il ait un gout agréable, ou devons nous apporter aux gens des produits vrais pour qu'ils puissent en apprécier le gout sans fioritures et avec le minimum de déformations en les laissant l'accomoder à la sauce de leur point de vue ? Jacques Divol Wikinews   Discuter 26 novembre 2006 à 20:42 (UTC)[répondre]
Euh, là je ne suis pas du tout d'accord ... L'humour façon Canard est un style, certes, mais les informations qu'il introduit sont en général plus qu'étayées (et bien en avance sur des "confrères" plus sérieux). Je pense que tu confonds le fond et la forme. Autre exemple (qui n'a rien à voir) : entre deux émissions TV sérieuses (au hasard : "C'est pas sorcier" et la défunte "Archimède"), il peut y avoir différence de ton (assez marquée), mais un fond correct. Si la forme ne doit pas primer sur le fond, le fond ne doit pas aseptiser totalement l'information. C'est une différence entre "accroche" (attractif) et "racolage". Grimlock 27 novembre 2006 à 07:46 (UTC)[répondre]
Je ne suis pas d'accord du tout, la forme n'est pas neutre. Et c'est le problème, la neutralité. C'est la forme, la manière dont va être présenté un article qui va en donner son importance. Combien de fois j'ai vu des informations importantes passé dans le Journal de Nuit, ou alors comme des brèves alors que la Une va nous parler de problèmes mineurs, c'est de la manipulation et seule la forme est utilisée.
La forme a malheureusement trop d'influence sur la manière de lire un article, de l'accepter. Ce n'est pas un détail qu'il faille minimiser.
Mais effectivement, il faut trouver un équilibre entre austérité monacale et plaisir de lire. Je ne pense pas que cela passe par l'ironie, la satire ou l'humour mais encore une fois par le bon sens, le respect du lecteur/contributeur et de son intelligence.
Demande toi pourquoi le vin est toujours gouté en aveugle, et tu comprendra ce que je veux dire. (je l'ai plus d'une fois constaté). C'est pareil avec l'information.
Est-il possible d'avoir une source d'information de la qualité du Canard sur le fond, mais qui ne soit pas satyrique ou polémique ?

Jacques Divol Wikinews   Discuter 27 novembre 2006 à 08:57 (UTC)[répondre]

Juste pour dire à Jacques DIVOL, que l'utilisation des épices de nos jours a simplement pour but de faire ressortir toutes les saveurs d'un plat. Il ne faut pas se tromper, aujourd'hui nous savons traiter l'information, on doit pouvoir être neutre sans être plat. On doit pouvoir être détaché sans pour autant rejetter l'information. Elle nous appartient, il faut se l'approprier ! Est-ce que le travail d'un journaliste est réellement d'être neutre ? Il doit informer, il doit toucher, mais il ne doit pas influencer... ça n'est pas parce qu'il prend parti qu'il influence ! Après evidemment ici la prise de partie n'a absolument rien à faire, mais face à des évenemments qui touche, comment garder une réelle objectivitée ? Je suis sur que si on repasse tous les articles on en retrouvera certains qui ne sont pas neutres, parce que ça n'est tout simplement pas possible.

N'oublieons pas que le fait de mettre du piquant rend le plat alléchant «Il y a deux sortes de journalistes : ceux qui s'intéressent à ce qui intéresse le public ; et ceux qui intéressent le public à ce qui les intéresse - et ce sont les grands. » Gilbert CESBRON ! c 27 novembre 2006 à 11:25 (UTC)[répondre]

Je suis d'accord avec Jacques. Lecteur épisodique du Canard, il m'est arrivé souvent d'être agacé par le ton du journal : parfois une non-nouvelle est montée en épingle, ou pire, en se forçant à lire un article en décortiquant les faits objectivement, on se dit qu'ils auraient réussi à trouver matière à un article tout aussi acide si des évènements exactement contraire avaient eu lieu. L'humour, c'est une manière d'indiquer au lecteur ce qu'il est supposé trouver révoltant dans l'article. C'est du "prêt à penser". Traroth 27 novembre 2006 à 11:42 (UTC)[répondre]
Je concède facilement (je en suis que lecteur épisodique aussi), mais le palmipède a quand même déterré quelques affaires bien croustillantes (URBA, les diamants de Bokassa, ou autre Rainbow Warrior, etc. pour ne parler que d'affaires anciennes). La neutralité de ton est un idéal, ne l'oublions pas : on doit s'efforcer de tendre vers, mais ... le choix même d'un sujet est aussi une indication que l'on en pense quelques choses. Exemple : je lis parfois le Monde diplomatique (revue de presse mondiale). Je suis parfois très surpris des manières de traiter que l'on rencontre au travers des différents médias cités. Et plus terre à terre, dans des médias beaucoup plus spécialisés que je rencontre professionnellement (revues scientifiques), une information n'est jamais traitée de manière absolument neutre. Mes conclusions : faisons pour le mieux ! :) Grimlock 27 novembre 2006 à 11:58 (UTC)[répondre]
Korki, quand je vois comment est traité l'information sur TF1 (le 13h un poeme), France2 par exemple, je pense que tu te fais des idées, nous ne savons pas plus traité l'information qu'il y a 100 ans. Quand je regarde c'est au programme je suis effaré. tu dis :"ça n'est pas parce qu'il prend parti qu'il influence !" Bien sûr que si ! quand même !
La presse parisienne (y en a t il une autre ?) n'a jamais eu pour objectif d'être neutre. Elle est partisane, achetée (ne dites pas non, regardez n'importe quelle revue d'informatique grand publique), politisée. Et c'est pour ça qu'on l'aime/qu'on la deteste. Et qu'elle a du mal à trouver un second souffle. Rappelez vous, la presse est jeune, elle date du XIXeme siecle.
Pour ce qui est des épices, il faudra que je te dise comment sont fabriqués les raviolis industriels (un poeme !)
Je partage ta conclusion Grimlock, faisons pour le mieux. Mais ne tombons pas dans la facilté pour des histoires d'audience.
Juste une chose, Le Canard ne deterre en fait pas grand chose, il ne fait que rendre publique des faits que les journalistes parisiens connaissent très bien mais pour des raisons multiples ne veulent ou ne peuvent pas publier.
La neutralité est un dogme plus qu'une réalité, je le concéde. Néanmoins, si nous ne faisons pas d'effort dans ce sens, je ne voie pas quelle est notre place. En fait notre particularité est cette foutue neutralité . C'est un trésor qu'il faut défendre, non ?
Faire un lieu, où on peut trouver de l'information fiable, qui puisse aider un maximum de personne à comprendre notre réalité quelque soit ses sensibilités (religieuses, politique) me semble un but louable et utile. C'est la cas des contributeurs actuels, je ne pense pas que nous soyons tous d'accord politiquement, et parfois on fait des efforts pour ne rien dire et laisser écrire car même si la nouvelle ne nous plait, elle doit être diffusée. C'est un effort, des fois on n'y arrive pas et ça clash, mais tant qu'on avance dans le même sens, on s'en fout de la méthode de propulsion.
Les médias pro, ont des contraintes et des buts differents des notre. Ils ont des outils, des moyens que nous n'avons pas (la carte de presse en France est une carte professionelle donc inaccessible pour nous, sauf passe-droit). Ils sont criticables et souffre, vraiement, de l'image qu'ils ont dans le public aussi mauvaise que les politiciens.
Wikinews est une auberge espagnole, on y trouve ce qu'on y améne, tous les matins il faut nettoyer les chambres et les reremplir, c'est ingrat. Il faudra du temps pour que Wikinews fasse sont trou, c'est sans doute bien, car cela nous permet de discuter, de confronter nos PDV comme ici, en comité pas trop grand, certains peut-être sourient en nous lisant, je ne sais pas.
Je ne sais vraiment pas quels sont nos degrès de libertées vis-à-vis de la NPOV. Je ne suis pas sûr que nous en ayons, si on veut rester au sein de la fondation wikimédia, et je pense qu'il le faut (rester).
Vous savez, passer de quelques courageux que nous sommes à plusieurs centaines (milliers ?) n'est qu'une question de projecteur médiatique. J'ai un peu peur si ça nous arrive, on peut se perdre, y perdre son âme.
On a le temps, on n'est pas pressé, on n'a personne a qui rendre des comptes si nous ne faisons pas d'audience.
Testons, expérimentons, voyons si cette voie mêne quelque part, nous ne sommes qu'au début du chemin, sachant que la naissance de wikinews, et ses premiers mois ont été particulièrement dure, en ce moment c'est vacance!
vala, c'est tout pour le moment ;) --Jacques Divol Wikinews   Discuter 27 novembre 2006 à 14:00 (UTC)[répondre]
Je n'ai jamais prétendu qu'il ne fallait pas être neutre. Laissons les partis prit à ceux qui sont payés pour cela... Néanmoins, oui je pense qu'on sait traiter l'information et c'est pour ça que les journaux télévisés sont ainsi, c'est parce que la méthode d'information a été selectionné pour évoquer quelque chose selon les chaines et leur orientation politique. Cela prouve bien que tout le flux d'information est maîtrisé. Restons objectif sur les évenements que nous vivons, essyons d'être neutre même si nous en convenons tous ça sera dur !
Aujourd'hui WiKiNews c'est un beau projet auquel j'essais de participer le plus possible selon mes disponibilités comme tous les autres contributeurs et j'espère que l'essort ne sera pas trop violent, ni trop lent. Korki 27 novembre 2006 à 18:28 (UTC)[répondre]
pareil :) Jacques Divol Wikinews   Discuter 27 novembre 2006 à 20:02 (UTC)[répondre]

Divers[modifier le wikicode]